Rentabilité automobile : le prix de revient au kilomètre

Chaque année, l’Argus publie le prix de revient au kilomètre de plus de 1 000 modèles de voitures parmi les plus vendues. Cette indication vous permet de savoir combien vous coûtera réellement votre futur véhicule.

Comment est calculé le prix de revient au kilomètre ?

Plusieurs paramètres sont pris en compte dans le calcul du prix de revient au kilomètre d’un véhicule. Tout d’abord il y a le prix d’achat réel de la voiture. Celui-ci est déterminé en fonction du prix réel affiché dans le catalogue du constructeur, du bonus/malus appliqué au modèle ainsi que du coût de la carte grise. Le mode de financement de l’achat est également pris en compte. Ce calcul est déterminé sur la base d’un crédit automobile de 15 000 € à un  taux d’intérêt de 2,8 % et souscrit pour 36 mois. De même, l’assurance influe sur le prix de revient d’un véhicule. L’Argus établit son calcul sur la base d’une assurance tous risques avec 50 % de bonus. La valeur résiduelle utilisée pour déterminer le prix de revient au kilomètre est de 5 ans. L’entretien courant du véhicule, à savoir le remplacement des pièces d’usure courante et les révisions habituelles, est aussi pris en compte dans le calcul du prix de revient réel de la voiture. Le dernier paramètre intervenant  dans ce calcul est la consommation de carburant. L’Argus ajoute une majoration de 15 %  aux chiffres annoncés par les constructeurs afin de coller à l’usage réel du particulier.

Diesel, essence ou hybride, qui sont les plus rentables ?

Selon les calculs de l’Argus, la voiture qui présente le meilleur prix de revient au kilomètre n’est pas toujours celle que l’on croit. En effet, si le diesel coûte moins cher que l’essence à la pompe, sa rentabilité dépend essentiellement du nombre de kilomètres parcourus par la voiture au cours de l’année. Si vous parcourez moins de 20 000 km par an, le modèle à moteur Diesel s’avère moins rentable qu’un modèle équipé d’un moteur à essence dernière génération qui est moins énergivore. En effet, selon le classement de l’Argus, une Peugeot 208 1.2 Puretech 82 reviendra à 0,78 €/km contre 0,81 €/km pour un modèle 1.6 BlueHDI 75. Pour ce qui est des modèles hybrides, ils sont plus rentables qu’un modèle à motorisation essence équivalent. Cette rentabilité s’explique par la moindre consommation des hybrides lors des conduites en ville. L’hybride peut même rivaliser avec les modèles Diesel, surtout pour les citadines et les berlines. À titre d’exemple, pour les Toyota Yaris et Auris, le prix de revient au kilomètre est de 0,59 € pour la version 1.2 T 116 ch contre 0,53 € pour une version hybride et Diesel 112 D-4D.

Quel modèle s’avère être le plus rentable ?

Selon le classement de l’Argus, c’est la marque Dacia qui présente les modèles les plus rentables. Pour la deuxième année consécutive, la Dacia Sandero 0.9 TCe 90 reste la voiture la plus économique sur les 1 500 modèles classés. Son coût de revient au kilomètre est de 0,47 €. Les voitures citadines de la marque ne sont cependant pas inclues dans ce constat. Outre la Sandero et le Logan, les crossover Duster et le Dokker figurent dans le top 50 des voitures ayant un faible prix de revient au kilomètre.

Opel Karl
10. Opel Karl 1.0 75 ch Edition : 0,55€/km
Seat Mii
10. Seat Mii 1.0 60 ch Reference 3p : 0,55€/km
Skoda Citigo
10. Skoda Citigo 1.0 MPI 60 ch Ambition 3p : 0,55€/km
Toyota Aygo
9. Toyota Aygo 1.0 VVT-i 69 x 3p : 0,54€/km
Dacia Duster
7. Dacia Duster dCi 90 Silver Line 4×2 : 0,53€/km
Dacia Dokker
7. Dacia Dokker dCi 75 Silver Line : 0,53€/km
Ford Ka+
6. Ford Ka+ 1.2 Ti-VCT 70 Essential : 0,52€/km
Smart Fortwo Coupé
5. Smart Fortwo Coupé 61 ch Pure : 0,51€/km
Kia Picanto
4. Kia Picanto 1.0 66 ch Motion 3p : 0,50€/km
1. Dacia Sandero 0.9 TCe 90 Ambiance : 0,47€/km
Suzuki Celerio
1. Suzuki Celerio 1.0 Avantage : 0,47€/km
Dacia Logan MCV
1. Dacia Logan MCV 1.2 75 Ambiance : 0,47€/km

 

plus d’info sur l’Argus.fr