Opel Crossland X : le cousin germain

Dérivé du Peugeot 2008, le crossover urbain allemand affiche les qualités de sa famille sochalienne : d’excellents trains roulants, des moteurs sobres et une très bonne habitabilité. De plus l’Opel Crossland X est moins cher que son cousin.

Lorsqu’il est apparu en 2017, l’Opel Crossland X a marqué une rupture. Car le constructeur allemand venait de rejoindre le groupe PSA, et que ce crossover était le premier modèle produit en commun. De quoi s’agit-il ? D’un SUV urbain très proche cousin du Peugeot 2008. Mais si l’Allemand dispose des éléments mécaniques du Français, il n’en garde pas moins ses spécificités. Surtout au niveau du design. En l’observant, c’est une évidence : le Crossland X est bien un Opel, avec une face avant immédiatement identifiable. De profil, il reprend des éléments déjà aperçu sur la petite citadine Adam, très réussie en matière de design, mais qu’Opel a été obligé d’arrêter, faute de clients. 

Opel Crossland X, la bonne alternative au 2008

L’intérieur de ce petit Crossover est lui aussi très marqué Opel. Et c’est bien ce qui peut lui assurer une clientèle. Car tous ceux qui n’apprécient pas l’I-Cockpit du Peugeot 2008, parce qu’ils ont du mal à trouver une bonne position de conduite, seront ravis de celle qu’offre cet Opel, plus classique. Mais si l’Allemand n’hérite pas de la planche de bord de la Sochalienne, il conserve l’intégralité de ses moteurs. Notamment l’épatant trois cylindres 1.2L de 130ch qui assure à l’engin un couple très honnête et des performances plus que raisonnables. Lorsqu’il est complété par la boite auto 6 vitesses, elle aussi d’origine PSA, il devient le duo gagnant des petits crossovers urbains. D’autres moteurs sont bien entendu disponibles, de 81 et 110ch en essence et de 99 et 120ch en essence.

Une Allemande moins chère qu’une Française

Au-delà de ses qualités routières, cet Opel Crossland X est aussi une auto familiale avec de la place à revendre sur la banquette arrière et, surtout, un coffre à la taille record, puisqu’il atteint 520L. Difficile de faire mieux. Sauf dans un autre domaine ou l’Allemand a également l’avantage sur le Français : ses tarifs. Quelque soit la finition et la motorisation, il se place systématiquement en deçà de son cousin. En neuf comme en occasion. Et sur Vivacar, il est disponible dès 14 490 euros.

Partagez l'article sur :