Land Rover Defender 6 (2019) : le baroudeur casse les codes

La 6ème génération du Land Rover Defender est née. L’icône mythique se réinvente après 70 ans de carrière. En attendant de prendre des bains de boue en fin d’année, le nouveau Defender prend des bains de foule au salon de Francfort 2019.

Land Rover Defender

Le Defender, le modèle le plus attendu de Land Rover, fait son grand retour au salon de Francfort 2019. Ce dinosaure de l’automobile se renouvelle en tranchant avec l’ancienne génération dont la production a stoppé en 2016. Evidemment, il n’a pas été question de révolutionner complètement le style du Land Rover Defender 6ème génération. Il a fallu garder le côté taillé dans la masse, brut de décoffrage, cubique qui donne un côté unique à ce baroudeur. Mais tout en semant, ici et là, des éléments futuristes.

Land Rover Defender 6 : un baroudeur oui, mais chic

L’âme de ses aïeux flotte autour de lui, mais le Defender 6ème génération n’a pas oublié de bien s’imprégner de son époque. La signature lumineuse saute aux yeux : elle est très dynamique et n’est pas sans rappeler des modèles plus modernes comme l’Evoque.  En terme de design, pas de découpe au niveau des ailes, c’est vraiment taillé dans la masse. De profil, on reconnaît l’inclinaison du pavillon propre au Defender mais, pour dépoussiérer le vieux dinosaure, ce dernier est bicolore. A l’arrière, on découvre une poupe verticale avec une porte qui s’ouvre latéralement. La roue de secours demeure accrochée dessus afin de gagner de la place.  Pour donner une belle touche de modernité, les feux arrière ont été incrustés. Enfin, un détail caractérise ce nouveau Defender : un carré coquet qui paraît flotter, incrusté dans la baie vitrée arrière. Un élément optionnel qui, en habillant la vitre, confère un peu plus de style en tombant parfaitement à l’aplomb de l’essieu arrière. 

Land Rover Defender 6 : bien ancré dans le présent

Le nouveau Defender a plongé dans l’époque connectée. Preuve en est avec son instrumentation numérique placée juste devant le conducteur assortie d’un écran tactile de 10 pouces au centre. Grâce à sa toute nouvelle architecture électrique, il offre également la 4G permanente et une connexion Ethernet de 3 Gbit/s. De quoi se sentir relié au monde même en plein désert.

Le Land Rover Defender 110 : le transport de troupe

Avec son empattement allongé, le Defender 110 dispose de 5 portes. C’est une version plus familiale capable de faire monter à bord 8 passagers : 3 places devant, 3 places à l’arrière et 2 places au troisième rang. Comme le petit, il a le même porte-à-faux à l’avant et à l’arrière. La seule différence, c’est l’empattement qui a été allongé. La filiation entre le Defender 90 (4.32m) et le 110 (4.76m), c’est le fameux carré qui permet sur la version familiale de faire le lien entre la porte arrière et la custode. 

Côté franchissement, toujours impressionnant

Heureusement, le nouveau Defender n’a rien perdu de ses capacités de franchissement. Adieu l’antique châssis échelle. Place à la plateforme technique D7X-Extreme inédite à 95% et à la structure monocoque. Rien ne fait peur à ce grand baroudeur : ni les gués de près d’un mètre, ni les croisements de pont. Les capacités du nouveau Defender sont renforcées par sa géométrie tout-terrain et son système Terrain Response configurable. Sa transmission 4 roues motrices permanente fait de lui un franchisseur hors pair, aussi à l’aise sur route qu’en tout terrain. Angles d’attaque, ventral et de fuite exceptionnels. Porte-à-faux avant et arrière réduits. La géométrie du nouveau Defender le rend particulièrement performant. Sous le capot, vous aurez le choix entre deux moteurs diesel de quatre cylindres de 200 ou 240 ch. En essence, un2.0 litres de 300 ch et un six cylindres 3.0 litres à hybridation légère de 400 chevaux seront disponibles. Une version hybride rechargeable devrait aussi faire son apparition par la suite. 

Partagez l'article sur :