La garantie panne mécanique pour une voiture d’occasion : utile ?

GARANTIE MECANIQUE

Si un véhicule neuf bénéficie d’une garantie constructeur, il n’en est pas de même pour les véhicules d’occasion. Certes, certains garages garantissent leurs véhicules de « seconde main » mais en cas d’achat à un particulier, le risque de panne n’est pas couvert. Depuis quelques années, cette possibilité est également offerte aux particuliers par l’intermédiaire de sociétés privées. Mais qu’en est-il en réalité ? Est-il vraiment utile de souscrire ?

Que couvrent ces garanties ?

La plupart de ces sociétés proposent plusieurs formules de couverture. Celles de base incluent généralement les organes essentiels comme le moteur, la boite et le pont. Pour plus de sérénité et à un tarif un peu plus élevé, on peut garantir les organes de direction, le freinage, la transmission, et bénéficier d’une assistance ainsi que d’un véhicule de remplacement. Et pour une protection optimum, des formules dites « confort » proposent de garantir en plus la quasi-totalité des éléments du véhicule (turbo, climatisation, échappement, distribution, électronique, etc.), moyennant un tarif adapté à votre véhicule.

Puis-je garantir mon véhicule ?

Que vous soyez vendeur, pour rassurer votre futur acheteur, ou si vous venez d’acquérir un véhicule, il est possible de souscrire une telle garantie. Allant généralement de trois à douze mois pour la plupart, ces garanties peuvent être contractées directement en ligne. Néanmoins, il est conseillé de comparer les différentes offres. Si certaines compagnies acceptent de garantir la plupart des véhicules, d’autres peuvent exclure les véhicules d’un certain âge, les véhicules 4X4, ou encore ceux équipés de boite automatique. Par ailleurs, dans certains contrats, des organes sont protégés jusqu’à un certain kilométrage, ce qui peut rendre la garantie totalement inutile.

Conseil :

Bien lire le contrat avant de souscrire pour éviter les mauvaises surprises. 

Que dit la loi en matière de garantie ?

Les vices cachés : 

La loi (article 1641 du Code Civil) tient le vendeur responsable en cas de vices cachés à l’acheteur. Sachez que cette garantie s’applique aussi bien aux véhicules neufs qu’aux véhicules d’occasion et concerne les professionnels comme les particuliers. D’une durée de deux ans, cette garantie concerne les défauts présents au moment de l’achat et non visibles, la vétusté n’étant pas considérée comme un vice caché.

La garantie légale de conformité :

Si un bien présente un défaut le rendant impropre à l’usage, la loi a instauré une garantie légale de conformité. D’une durée de deux ans depuis mars 2016, elle concerne les défauts présents au moment de l’achat. Sachez que cette garantie ne concerne pas les ventes entres particuliers. Mais elle peut s’avérer utile en cas d’acquisition d’un véhicule d’occasion auprès d’un professionnel.

Utile ou pas utile ?

Si la garantie panne mécanique présente certains atouts, il convient cependant de bien vérifier la protection qu’elle est censée vous apporter. Bien souvent, une vétusté est appliquée sur les pièces de remplacement, rendant l’indemnisation infime pour les véhicules les plus anciens. Dans certaines situations, la garantie contre les vices cachés ou la garantie légale de conformité pourront s’avérer beaucoup plus efficaces.

Sachez qu’une garantie panne mécanique sera utile uniquement si elle est minutieusement examinée. Il est conseillé de comparer les offres ainsi que les tarifs, de consulter les forums, bref, d’être vigilant. Certaines compagnies s’avéreront sérieuses, d’autres moins. Raison de plus pour redoubler de vigilance au moment de l’achat de votre auto.