Assurance auto : qu’est-ce que la garantie mécanique ?

GARANTIE-MECANIQUE-HEADER

Les véhicules neufs bénéficient d’une garantie constructeur pouvant aller parfois jusqu’à sept ans pour certaines marques. En occasion, seuls les véhicules vendus par des professionnels sont en principe couverts par une garantie mécanique. Cependant, il est désormais possible pour un particulier de se prémunir contre les pannes mécaniques, lors de la vente ou même de l’achat d’un véhicule d’occasion. Voici quelques conseils.

Qu’est-ce qu’une garantie mécanique ?

Les véhicules d’occasion ne sont, dans une grande majorité, plus couverts par la garantie constructeur en raison de leur âge. Et malheureusement, c’est justement à ce moment que commencent les petits soucis mécaniques. Moteur, boite de vitesse et embrayage sont des organes dont le montant atteint des sommets en cas de réparation. Souscrite auprès d’un assureur ou de certaines compagnies spécialisées, la garantie mécanique permet de prendre en charge intégralement ou partiellement le montant des réparations, selon le type de contrat. Totalement indépendante du contrat d’assurance, qui couvre des risques tels que le vol, le bris de glace ou de collision entre autres, la garantie mécanique prendra en charge le montant des réparations en cas de panne.

Qui peut y souscrire ?

Tout vendeur ou acheteur de véhicule qui n’est plus couvert par la garantie constructeur peut souscrire une garantie mécanique, qu’il soit particulier ou professionnel. La garantie mécanique, si elle rassure un acheteur potentiel, peut également se révéler utile pour le vendeur. En plus de faciliter la vente, elle pourra éviter d’éventuels litiges.

Que couvre la garantie mécanique ?

Les compagnies proposent en général plusieurs options. La formule de base couvre les organes principaux comme le moteur, le pont et la boite de vitesse. Mais il est également possible de choisir des formules dites « confort » ou « prestige ». Proposées à des tarifs plus élevés, elles couvrent quasiment toutes les pannes, y compris électroniques, telles que :

– Tous les organes du moteur,

– L’alimentation,

– L’injection,

– L’échappement,

– Le turbo.

Sachez que les compagnies d’assurance prévoient souvent un délai de carence et ne commencent à intervenir qu’à partir d’un certain délai prévu dans le contrat. De même, une souscription en vue de se faire indemniser un vice caché connu de l’assuré ne permettra pas un remboursement. L’assureur fera appel à un expert. Par ailleurs, un taux de vétusté basé sur l’âge et le kilométrage du véhicule sera le plus souvent appliqué. Certaines formules incluent également une assistance dépannage.

Quels véhicules peut-on assurer contre les pannes mécaniques ?

La garantie mécanique peut être souscrite en général pour tous les véhicules de moins de 3,5 tonnes, hormis les véhicules utilitaires. Néanmoins, au-delà d’une certaine puissance et du prix du neuf de certains véhicules, les compagnies peuvent refuser l’enregistrement de la souscription. De même, certaines compagnies excluent les véhicules à 4 roues motrices, voire ceux équipés de boites de vitesses automatiques. D’autres compagnies écartent également toute garantie de véhicules à partir d’un certain kilométrage.

Si la garantie mécanique peut être un excellent allié, certains contrats peuvent s’avérer inutiles car trop exclusifs. Attention également au taux de vétusté si votre véhicule est ancien. Sachez enfin qu’un véhicule reste toujours couvert par une garantie légale contre les vices cachés, même si l’on vous annonce que le véhicule est vendu « sans garantie ».

Partagez l'article sur :