Acheter une voiture d’occasion en Allemagne : quels sont les avantages et inconvénients ?

Le marché automobile allemand est le plus important d’Europe. L’offre est pléthorique en occasion, notamment lorsqu’il s’agit de grosses cylindrées. Puissantes et fiables, les autos allemandes sont prisées pour leur agrément de conduite et leur durée de vie importante. L’offre étant importante, il est généralement possible d’acheter une voiture d’occasion en Allemagne à un tarif moins cher qu’en France. Est-ce vraiment un bon plan ?

Quels sont les avantages ?

Des prix inférieurs notamment pour les grosses cylindrées

Les Allemands en sont friands et le parc automobile germanique s’en ressent. En occasion, les modèles haut de gamme sont disponibles à des tarifs souvent inférieurs aux prix français. Cela s’explique par une offre importante. De même, certains modèles répandus en France mais peu recherchés en Allemagne sont souvent vendus à des tarifs intéressants.

Bon à savoir : si l’écart par rapport aux petites cylindrées est parfois minime, le fossé se creuse en haut de gamme, avec des différences de plusieurs milliers d’euros sur certains modèles d’occasion. 

Des formalités administratives simplifiées

Acheter une voiture d’occasion d’Allemagne est aujourd’hui relativement facile, notamment s’il s’agit d’un véhicule européen. Généralement, les concessionnaires sont en mesure de vous fournir tous les documents nécessaires à l’exportation – certificat de conformité européen ou COC, ancienne carte grise, certificat de cession. Une fois le véhicule rapatrié en France, il suffit d’obtenir un quitus fiscal auprès du Trésor public, attestant que l’auto est en règle vis-à-vis de la TVA, puis de faire passer un contrôle technique, avant de se rendre en préfecture.

Y a-t-il des inconvénients ?

La barrière de la langue

Il n’est pas toujours facile de pouvoir échanger si on ne parle pas la langue de son interlocuteur. Cela peut devenir même un véritable obstacle. Se rendre en Allemagne pour acheter une voiture d’occasion nécessite un minimum de connaissances de la langue de Goethe, ne serait-ce que pour poser des questions sur le bien convoité. Il est fortement conseillé de se faire assister au besoin.

Des frais annexes

Si le prix de base d’une voiture d’occasion proposée en Allemagne peut être alléchant, n’oubliez pas que des frais viendront s’ajouter. Sachez que le certificat de conformité est payant et peut atteindre plusieurs centaines d’euros. Une immatriculation provisoire sera également nécessaire si vous souhaitez « sortir » vous-même la voiture du pays. D’autres frais comme le contrôle technique, le prix de la nouvelle carte grise ainsi que l’écotaxe feront grimper davantage la note.

Conseil : avant de vous lancer, pensez à calculer tous les frais annexes pour estimer le prix final de votre nouvelle auto.

Des autos parfois plus « jeunes » qu’en réalité 

Ce n’est pas un tabou, de nombreux véhicules haut de gamme sont encore artificiellement rajeunis, à travers une réduction du kilométrage affiché au compteur. Il est important de vérifier l’historique complet avant de décider d’acheter une voiture d’occasion en Allemagne. Sachez que même un écart de plus 100 000 kilomètres sera souvent imperceptible, au vu du potentiel et de la qualité de ces grosses cylindrées. Soyez vigilant.

Des marchands peu scrupuleux

En Allemagne, de plus en plus de marchands multimarques ont pignon sur rue. Là encore, il convient d’être très attentif. Véhicules maquillés et autres vices cachés peuvent rendre un véhicule inutilisable. Et entamer une procédure dans un pays tiers peut se transformer en véritable parcours du combattant.

Il est tout à fait possible d’acheter une voiture d’occasion en Allemagne moins chère à condition de s’entourer de précautions. Privilégiez cependant les concessionnaires par rapport aux marchands et aux particuliers, et n’oubliez pas que les lois allemandes diffèrent des nôtres. La pratique de la langue allemande est un atout non négligeable.