Volkswagen Arteon : shooting break et hybride

Pour rester dans la course, le grand coupé 5 portes de Volkswagen Arteon passe par la case restylage. En plus des petites mises en beauté habituelles, l’Arteon met la gomme et s’offre une motorisation hybride rechargeable eHybrid.  Ainsi qu’une carrosserie inédite : celui d’un break de chasse. 

Volkswagen Arteon

Elégance et habitabilité. En arborant désormais une carrosserie de break de chasse après être passé par la case restylage, la Volkswagen Arteon en a sous les crampons. Car le modèle niche du constructeur allemand qui en a vendu plus de 45 000 sur la planète entière l’an dernier, se décline désormais aussi en version 5 portes Shooting break. Outre cette inédite version, les nouveautés sont légion avec non seulement une motorisation hybride rechargeable mais aussi une version survitaminée « R ». 

Volkswagen Arteon : deux en une

Deux carrosseries pour deux philosophies. C’est ce que propose la Volkswagen Arteon qui mesure toujours 4.87 mètres et se situe entre une BMW série 4 et série 5. Sur la version normale, un bandeau lumineux vient désormais prolonger les feux de jour. Quant aux boucliers, ils sont travaillés différemment selon que l’on choisit la version hybride, R ou R Line. Les feux ont également reçu un bon coup de peps et ont été modernisés. D’ailleurs, ils restent les mêmes pour la version Shooting break. Jusqu’au milieu, les deux Arteon sont similaires. Passé ce point, leur chemin se sépare et la silhouette du coupé ou du break de chasse se font jour avec une silhouette qui se dynamise rudement. 

Habitacle : vers le 100% numérique

L’habitacle a été remanié de sorte à le moderniser. La montre analogique a disparu pour laisser place à un écran tactile assez grand (de 8 à 9.2 pouces) associé aux commandes du volume radio et à la clim. Un volant multifonction à touches tactiles fait également son apparition, tout comme de nouveaux matériaux et de nouvelles applications (en bois ou en métal).Mais tout n’est pas encore 100% numérique à l’intérieur de la Volkswagen Arteon malgré l’implantation du « Digital cockpit pro ». Par exemple, pour régler les phares, il faut encore en passer par une molette qui se tourne façon bouton de gazinière.

Volkswagen Arteon : La version hybride rechargeable

Pour la première fois, Volkswagen propose sous le capot de l’Arteon une motorisation hybride rechargeable. Greffée sur les modèles baptisés eHybrid, cette dernière associe un moteur essence TSI de 156 ch et un bloc électrique de 115 ch de sorte à ce que la puissance combinée grimpe à 218 ch.

Une version Shooting break pour l’espace 

Si le volume du coffre est quasiment le même entre celui de la berline et du shooting break (563 litres), c’est la garde au toit qui varie et qui offre 4.8 cm de plus dans le Shooting break. De quoi déconfiner les passagers. Pour en revenir au coffre, miracle une fois la banquette rabattue : le volume monte à 1 557 l pour la berline, et à 1 632 l pour le nouveau venu. Dans les deux modèles, il est possible d’embarquer des objets longs de 2 m.

« R » : une version plus pêchue de l’Arteon

On la distingue des autres versions grâce à ses jantes en alliage de 20 pouces, à son badge « R » spécifique, à ses étriers de frein au coloris bleu et à ses quatre sorties d’échappement.  La Volkswagen Arteon « R » fait ronfler un moteur 4 cylindres 2.0L TSI de 320 ch et 420 Nm de couple. Elle hérite également d’une transmission intégrale avec répartition individuelle du couple sur chaque roue. De quoi offrir encore plus de dynamisme à l’auto. Selon Volkswagen, la roue extérieure au virage peut recevoir, si besoin, jusqu’à 100 % du couple disponible.

Dans ses versions berline et break de chasse, la Volkswagen Arteon est déjà disponible à la commande pour des premières livraisons prévues à l’automne.

Partagez l'article sur :