Voiture : quand effectuer le contrôle technique ?

courroie de distribution

Certaines obligations incombent aux automobilistes, dont le fameux contrôle technique qui s’est renforcé depuis le 20 mai 2018. Cet examen qui permet de faire le tour du véhicule et d’en réaliser un bilan complet de sécurité (état des pneus, des freins, des éclairages…), est obligatoire en France depuis 1992 pour tous les moins de 3.5 tonnes. Y’a-t-il une date ou une période idéale pour effectuer le contrôle technique ? Telle est la question que se posent de nombreux automobilistes.

Un contrôle technique plus strict

Depuis le 20 mai 2018, la nouvelle réglementation en vigueur en matière de contrôle technique se veut plus sévère et plus chère (une hausse d’environ 15 à 20 %). Les points de contrôle sont plus nombreux ( 133 au lieu de 123), et les défaillances passent de 453 à 606. Le nombre d’anomalies pouvant entraîner une contre-visite ont également augmenté : il est de 467 contre les 196 de la précédente réglementation. En cas d’anomalie critique, le certificat d’immatriculation est annulé sur le champ et vous ne disposez que de 24 heures pour réparer votre voiture et la présenter à la contre-visite.

La date du premier contrôle technique

Neuf ou d’occasion, la date du premier contrôle technique de votre véhicule dépend de son état. Si vous venez tout juste d’acheter un véhicule neuf, le premier contrôle doit se faire dans les 6 mois qui précèdent le quatrième anniversaire de la mise en circulation. Si vous vous êtes offert une voiture d’occasion, le premier contrôle technique doit être réalisé avant la date limite du précédent contrôle. Cette date apparaît sur le procès-verbal de contrôle technique fourni par le vendeur (garage ou particulier). Dans tous les cas (auto neuve ou d’occasion), de nouveaux contrôles techniques doivent être réalisés tous les 2 ans. A savoir : vous pouvez vérifier la date de mise en circulation sur la carte grise ainsi que les délais et la périodicité de présentation au contrôle technique qui sont définis par l’article R. 323-22 du Code de la route.

Contrôle technique et vente de voiture d’occasion

Si vous voulez vendre une voiture d’occasion, un contrôle technique s’impose avant la vente si cette dernière est âgée de plus de 4 ans. Au moment de la transaction, ce contrôle technique doit être, d’une part, favorable et, d’autre part, daté de moins de 6 mois. Cas particulier : si le résultat du contrôle n’est pas favorable et que la contre-visite est obligatoire lors du contrôle avant-vente, vous pouvez soit vendre le véhicule en l’état dans le délai de validité (2 mois en général), soit réaliser les réparations puis passer la contre-visite qui vous offrira alors un délai de 6 mois pour vendre votre voiture. Enfin, dans le cadre de la vente d’une voiture de moins de 4 ans, vous pouvez également volontairement réaliser ce contrôle afin de rassurer l’acheteur.

Où faire passer son véhicule au contrôle technique ?

Un garage classique ne peut faire l’affaire pour réaliser un contrôle technique. Pour cela, il faut dénicher l’un des 6 500 centres agréés par l’État et surveillés par la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement). Le mieux est de s’assurer que le centre choisi pour le contrôle technique dispose d’un numéro d’agrément délivré par la préfecture.

Rouler sans contrôle technique : quels risques ?

Premier risque encouru par un automobiliste dont la voiture ne dispose pas d’un contrôle technique à jour : une amende de 135 euros, en cas de contrôle routier par les forces de l’ordre. Plus embêtant, votre auto peut parfaitement être immobilisée par les autorités, avec confiscation du certificat d’immatriculation. Dans ce cas, une fiche de circulation provisoire vous sera délivrée, afin que le véhicule soit déposé dans un centre de contrôle technique. Vous disposerez alors d’un délai de 7 jours pour passer le contrôle technique et présenter le procès-verbal.