Seat Leon e-hybrid : une compacte branchée

Look sexy, habitacle réussi et équipement complet : la Seat Leon reçoit la motorisation hybride rechargeable de 204 ch. Avec son look sympa et son équipement complet, la catalane coche les bonnes cases pour s’imposer parmi les compactes. 

Seat Leon e-hybrid

C’est en soufflant sa 70ème bougie que Seat a enfin mis au point la première hybride de sa gamme avec la Leon e-Hybrid. Cette Leon de quatrième génération n’est autre que le dernier bébé de Luca De Meo avant son départ à la tête de Renault. Et la patron Italien n’a pas été avare : plus d’un milliard d’euros ont été investis dans sa fabrication. De quoi permettre à la Leon e-hybrid de percer dans le segment des compactes quitte à froisser quelques susceptibilités au sein du même groupe. Surtout que la compacte s’affiche à un tarif canon dans une catégorie onéreuse. Une version encore plus puissante, la Cupra Seat Leon e-hybrid de 245 ch, qui sera la moins chère du marché à équipements équivalents, donnera, quant à elle, du fil à retordre à ses adversaires comme la Honda Civic Type R ou la Renault Mégane RS. La Leon e-hybrid permet de réduire sa dépendance quotidienne au pétrole, à condition de disposer d’une borne à la maison et sur son lieu de travail. Sans quoi, céder aux sirènes du PHEV n’a aucun intérêt.

 

Seat Leon e-Hybrid : une alternative aux Golf et Audi A3

La Seat Leon e-Hybrid apparaît comme une alternative très séduisante aux Golf et Audi A3. Avec sa motorisation hybride rechargeable de 204 ch, son design flatteur et son équipement complet, la catalane coche les bonnes cases pour s’imposer parmi les compactes. Proposée à partir de 34 950 euros depuis décembre 2020, il reste jusqu’au 1er juillet 2021 pour profiter d’un bonus écologique de 2000 euros et réduire la note de l’hybride rechargeable la moins chère du groupe Volkswagen. Dans l’habitacle, un écran tactile de 10’’gère Android et Apple CarPlay. Facile d’accès, son utilisation ne nécessite pas de diplôme d’ingénieur en informatique. A l’arrière, les passagers sont bien lotis dans cette compacte à l’empattement généreux qui, malgré ses batteries d’hybride rechargeable, préserve son espace à bord. Pour le coffre, c’est une autre histoire : les batteries rognent le volume et il ne reste que 270 litres en cinq places. 

Cupra Leon e-hybrid : bonus écologique pour une voiture de sport

En devenant Cupra et hybride rechargeable, la Leon a eu droit à un look très réussi, à une double sortie d’échappement et de magnifiques jantes qui lui donnent une belle allure.  Avec sa Leon e-Hybrid, Cupra prouve que sportivité rime avec électricité. Il faut dire que l’auto abat le 0 à 100km/h en 6.7 secondes (malgré ses 1.6 tonnes sur la balance) avec ses 245 ch obtenus grâce aux puissances réunies du 1.4 TSI de 150 ch et le moteur électrique de 116 ch. Sa batterie de 12.8 kWh (qui se recharge en 6h sur prise domestique et 2h sur une borne rapide) nous offre 52 km d’autonomie en 100% électrique. Plus rare : cette voiture de sport bénéficie encore d’un bonus écologique de 1000 euros en 2021. Cupra compte venir rouler sur les plates-bandes de la Renault Mégane RS et de la Honda Civic Type R. La Cupra Leon e-Hybrid est une auto racée et énergique très réussie. Cette variante peut parfaitement séduire les entreprises et indépendants en quête de CO2 officiellement bas. Tout en offrant une belle réserve de chevaux sous la pédale. 

Les sportives perdurent grâce à la technologie hybride

Les nouvelles générations de sportives s’immiscent petit à petit dans le catalogue des marques premium et généralistes. Accoupler un moteur turbo essence à un autre électrique est aujourd’hui la seule façon de commercialiser une voiture de sport sans être assommé par les malus en tout genre. La désirable Seat Leon e-hybrid, avec ses 245 chevaux mis à disposition, compte bien marquer les esprits des pilotes du dimanche.

Partagez l'article sur :