Peugeot 3008 II – vidéo de présentation

Le Peugeot 3008 a subi une profonde refonte en 2016. Désormais SUV et non plus monospace, le 3008 II reste une star incontournable du marché à dénicher d’occasion sur Vivacar

Véritable best-seller du constructeur français, le Peugeot 3008 est un rival de taille pour les Nissan Qashqai, le Renault Kadjar ou le Seat Ateca. Le crossover compact sait jouer des coudes dans un marché international où ce type de véhicule est en plein essor. En France, plus d’un véhicule sur 10 est aujourd’hui un SUV du segment C. Et le Peugeot 3008 II est un choix intéressant d’occasion. 

Peugeot 3008 : élégance et confort

Il ne reste rien du monospace compact lancé en 2009 qu’il a été. Le Peugeot 3008 s’est métamorphosé et arbore une forme d’élégant SUV qui se distingue de la concurrence. Style musclé, habitacle modernisé, sellerie confortable, concentré de technologies, le 3008 II d’occasion est une excellente acquisition parmi les meilleurs SUV du marché. Sa taille a augmenté : 4,45 mètres (+2 cm) de long, pour un empattement de 2,675 mètres (+6 cm), 1,84 mètre de large et 1,62 mètre de haut. Le coffre lui est l’une des références du marché, avec plus de 520 litres de base.

i-Cockpit

À bord, on retrouve le fameux i-Cockpit bien remanié depuis sa première apparition sur la 208 et la 308.  Selon la position de conduite, le sommet du volant vient occulter l’instrumentation digitale (de série sur toutes les finitions) selon sa position de conduite. Mais à part ce petit désagrément, les finitions sont correctes et l’ergonomie plaisante.  Au niveau de la console centrale, il y a très peu de boutons. On tombe nez à nez aussi avec les « touches piano » qui servent de raccourcie pour contrôler plus rapidement l’écran tactile qui se situe au centre. Aux places arrière, deux adultes d’environ 1,80 mètres seront installés à leur aise. 

Peugeot 3008 II : motorisations sobres

Il fallait répondre aux nouvelles normes et abaisser au maximum les émissions de CO2. Pour cela, le 1,5 litre BlueHDI de 130 chevaux associé à une boîte automatique EAT à huit rapports permet de baisser les consommations par rapport à l’EAT6. Une motorisation parfaite pour entraîner une auto de 1430 kg et croquer de l’autoroute ou flâner en ville. Sans pratiquer l’eco-conduite la conso moyenne est de 6 litres / 100km sur parcours mixte. Et si ce moteur n’est pas fait pour la course, il a l’avantage d’offrir de bonnes relances. Mais c’est le châssis du 3008 qui fait bien sûr toute la différence par rapport à la concurrence : son toucher de route est extrêmement plaisant. Vous pouvez le retrouver d’occasion sur vivacar.fr.

Partagez l'article sur :