Auto : Quel entretien peut-on faire soi-même ?

Tout véhicule nécessite un entretien régulier pour en garantir le bon fonctionnement. Si certaines échéances comme les grosses révisions sont relativement espacées (20 000 ou 30 000 km), des vérifications doivent être effectuées plus régulièrement, notamment pour les véhicules fortement sollicités. Est-il cependant indispensable de se rendre chez son garagiste pour chaque intervention ?

Que dois-je savoir ?

Si certaines opérations complexes nécessitent un matériel et des connaissances spécifiques, d’autres entretiens sont parfaitement réalisables soi-même. Moyennant quelques connaissances, l’économie sera au rendez-vous. La mode est en effet au « DIY » (Do it yourself), c’est-à-dire, « Faites-le vous-même ». À l’instar du bricolage, l’entretien de son auto fait désormais partie des postes d’économie des ménages modernes. Preuve en est, certaines enseignes mettent désormais des locaux à disposition des clients avec tout le matériel nécessaire pour faire soi-même son entretien, jusqu’à la vidange moteur. De quoi faire baisser sensiblement la note. Néanmoins, avant de se lancer dans de tels projets, il est préférable de se familiariser avec les rudiments de la mécanique auto. Cours collectifs, revue technique automobile ou vidéos en ligne sont quelques possibilités d’accéder à de bonnes bases.

Que puis-je faire moi-même ?

Certains entretiens sont d’une facilité déconcertante si vous disposez de quelques outils adaptés. En voici quelques-uns :

Contrôle des niveaux :

Les niveaux du lave-glace, du liquide de frein, de refroidissement ou d’huile moteur sont des opérations faciles à réaliser. Si un contrôle visuel est suffisant pour les trois premiers, pour le niveau d’huile, il suffit de retirer la jauge et s’assurer que le niveau se situe entre les deux repères de celle-ci (contrôle à froid).

Les balais d’essuie-glaces :

Accessible à tous, le remplacement des balais d’essuie-glaces ne nécessite aucun démontage ni outil particulier.

La batterie :

Si votre batterie est déchargée ou hors service, son démontage est relativement aisé. Accessible sous le capot moteur, il est facile de la retirer après avoir débranché les cosses des bornes positive et négative.

La pression des pneumatiques :

Si vous disposez d’un appareil de gonflage, il suffit de vous reporter aux indications généralement indiquées à l’intérieur des portières ou derrière la trappe à essence. À défaut, cette opération est réalisable dans n’importe quelle station de gonflage.

Les ampoules :

Excepté sur les véhicules récents notamment équipés de feux xénon ou à LED, changer une ampoule est simple. Veillez cependant à choisir la pièce de remplacement adaptée à votre véhicule.

La vidange :

Pour les plus aguerris, la vidange est une opération d’entretien parfaitement réalisable soi-même. Ne nécessitant pas de connaissances approfondies, assurez-vous toutefois de pouvoir placer votre véhicule en hauteur. Attention, la quantité d’huile de remplacement est à vérifier et doit être précise. Trop peu ou trop d’huile peuvent endommager le moteur.

Les plaquettes de freins :

Si le démontage d’une roue suffit généralement pour vérifier l’état de ses plaquettes de freins, quelques outils sont nécessaires pour en effectuer le remplacement (clé, repousse-piston). Néanmoins, le jeu en vaut la chandelle, car l’économie réalisée est conséquente par rapport à la faible difficulté de l’opération.

Si certains entretiens sont à la portée de tous, d’autres nécessitent quelques connaissances de base ainsi que du petit outillage. Outre la satisfaction de l’avoir fait soi-même que cela procure, l’économie est également intéressante. Ne vous lancez cependant pas dans l’inconnu. Même si certaines opérations sont faciles, une erreur pourrait avoir des conséquences graves. Sachez également que pour préserver la garantie auto, il est préférable de se rendre chez son garagiste pendant toute sa durée. 

Partagez l'article sur :