Volkswagen : une stratégie orientée vers la voiture autonome et électrique

Volkswagen stratégie électrique et autonome

Pour redorer son blason après le scandale du dieselgate, Volkswagen multiplie les initiatives écologiques. Sa stratégie s’oriente désormais vers les véhicules autonomes et électriques dans une optique de marketing vert.

Les voitures électriques, nouveau fer de lance

Together-Strategy 2025, la stratégie commerciale de Volkswagen pour les 9 prochaines années, témoigne de l’engagement de la marque allemande sur la voie de la motorisation écologique. D’ici 2025, Volkswagen compte mettre sur le marché plus de 30 nouveaux modèles de véhicules 100 % électrique. Le constructeur allemand estime la vente de ces nouvelles voitures à 2 ou 3 millions d’unités par an, ce qui représente à peu près 25 % du volume total de ses ventes annuelles.

Cela ne signifie pas pour autant que Volkswagen renonce définitivement à la motorisation à combustion. Matthias Müller, président du Directoire de Volkswagen, affirme en effet que des véhicules équipés de motorisation classique continueront à être développés en parallèle jusqu’en 2030. Mais ils ne représenteront plus que les deux tiers des véhicules neufs de la marque.

La conduite autonome, un autre défi du groupe Volkswagen

Volkswagen compte aussi investir le marché des voitures de série entièrement autonomes. Le groupe allemand se donne jusqu’à la fin de la décennie pour faire approuver un système d’auto conduite concurrentiel développé par ses soins. Pour atteindre cet objectif ambitieux, la marque mise sur le développement de nouvelles compétences au sein de la société, pour ensuite accorder des licences d’exploitation à la concurrence. Cette stratégie vise à transformer le cœur même de son fonctionnement en privilégiant les métiers liés aux intelligences artificielles.

La technologie de la batterie, un enjeu incontournable

Pour satisfaire les nouveaux adeptes de la voiture électrique, Volkswagen aura besoin de près de 150 GWh de batteries d’ici 2025 ! La facture risque d’être salée pour la firme si elle doit les acheter auprès d’autres entreprises. Tout comme Tesla avec sa Giga Factory, Volkswagen aura donc tout intérêt à développer sa propre technologie et son usine de batterie. Même si la construction d’une telle usine n’est pas encore confirmée, Volkswagen revendique déjà l’intention de développer la technologie des batteries grâce à de nouvelles compétences en interne.

Un grand remaniement en vue

Pour mener à bien sa stratégie d’électromobilité, Volkswagen procède à un grand remaniement interne en repositionnant ses marques et en se concentrant uniquement sur les segments les plus attractifs du marché local. Ainsi, pour conquérir le marché asiatique, le constructeur allemand mise plus sur les voitures économiques d’entrée de gamme qui y sont plus prisées.

Volkswagen compte également sur les déplacements intermodaux pour augmenter sa marge bénéficiaire. Actuellement, le constructeur automobile établit un partenariat avec Gett, une entreprise spécialisée dans les services de mobilité à la demande. A long terme, Volkswagen compte aussi intégrer le marché du covoiturage, du transport à la demande et des taxis autonomes.

Partagez l'article sur :