Voitures d’occasion : le marché reprend sur les chapeaux de roues

C’est la bonne surprise. En cette période de déconfinement, le marché des voitures d’occasion reprend du poil de la bête plus tôt et plus fort que prévu. Le mois de juin s’annonce bien pour les professionnels du marché automobile de seconde main avec un bond au-delà des espérances.

voitures d’occasion

Tous les indicateurs étaient au vert pour que le marché des autos de seconde main redémarre. Et, en effet, alors que les clients retrouvent le chemin des showrooms, les premiers chiffrent prouvent que les ventes reprennent sur les chapeaux de roues. « Il y a un redressement qui est spectaculaire ! » dixit Bruno Le Maire, le ministre de l ‘Economie.

VO : un marché plus résilient que celui des VN

Plus résilient après cette période de Covid19 que le marché des véhicules neufs, et bientôt soutenu par les 200 000 primes à la conversion financées par le gouvernement, celui des voitures d’occasion se rétablit à une vitesse fulgurante. Le marché des autos de seconde main était déjà en pleine forme avant la crise : les transactions étaient en hausse en janvier (+12,4 %) et en février (+7,8 %) par rapport à 2019. Par contraste, celui du véhicule neuf était orienté à la baisse. Bien sûr, depuis le début du confinement le 17 mars, avec la fermeture des concessions, les livraisons se sont quasiment totalement arrêtées. Mais le dynamisme de l’occasion depuis janvier 2020, comme les particularités de ce marché, l’ont mieux protégé du retournement.

En ce début de mois de juin, le marché des voitures d’occasion prouve à nouveau qu’il est plus stable que celui du véhicule neuf. Et s’il est moins impacté, c’est notamment parce qu’il dispose de différents canaux. Car, sur ce marché, des faits de vie incitent les consommateurs à acheter une voiture, comme l’arrivée d’un enfant, ou une mutation. La reprise est aussi liée au fait que les clients ont eu le temps de réfléchir au modèle qu’ils souhaitaient vraiment. Il y a bien sûr aussi des besoins de renouvellement liés à la fin de contrats de LOA (location avec option d’achat) survenus pendant ces deux mois. Et puis des clients qui tiennent à se faire plaisir, comptent voyager en famille et mettent une part de leur budget dans un nouveau carrosse. Avec le retour de clients frustrés de ne pas avoir pu commander pendant deux mois « On voit bien qu’il y a une frénésie de consommation », décrit François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA). « Mais aussi des clients qui anticipent leur achat, attirés par les bonnes affaires, poursuit-il. Attention, c’est peut-être du court terme », tempère-t-il.

Le marché des VO boosté par les primes à la conversion 

Constat important : le niveau des visites en concessions , des « leads » sur Internet, et des prises de commandes (neuf et occasion) ont été supérieur du 20 au 30 mai comparé à la même période de janvier et février. Et l ‘annonce du plan de soutien à la filière, fin mai, a aussi contribué à augmenter le trafic. Les 200 000 primes à la conversion financées par le gouvernement ont accentué cette tendance et accélère la reprise du marché des véhicules d’occasion. Les ménages français tergiversent moins et achètent plus facilement une auto d’occasion car le montant à engager est moins élevé. De plus, contrairement aux délais d’attente à l’achat d’une voiture neuve, il n’y a pas besoin de patienter. Les voitures sont disponibles immédiatement. Notamment en ligne sur le site Vivacar

Les Français alléchés par les primes

Bruno Le Maire a expliqué que « Les primes que nous avons mises en place, notamment celles pour le véhicule électrique de 7 000 euros et le véhicule hybride rechargeable de 2 000 euros, ainsi que la prime à la conversion des véhicules, tout cela incite les Français à retrouver le chemin des concession ». M. Le Maire a également défendu le principe primes offertes pour la conversion d’un véhicule diesel d’ancienne génération vers un véhicule diesel Crit’air 2, qui émet très peu de particules fines. Avec, au bout du compte, « un parc automobile qui émet moins de CO2 ».

Partagez l'article sur :