Comment choisir une voiture vintage d’occasion?

voiture vintage occasion

La vieille voiture d’occasion a le chic pour susciter de belles émotions. Si vous êtes tenté par l’achat d’un véhicule vintage de seconde main, ne vous précipitez surtout pas. Certaines règles sont à respecter scrupuleusement pour que l’achat ne vire pas au désastre. Mécanique, esthétique, finances : rien ne doit être laissé au hasard.

Une voiture vintage d’occasion : oui, mais de quelle époque ?

Par définition, une voiture de collection a au moins 30 ans. Ces vieilles voitures d’occasion comme on n’en fait plus de nos jours sont réparties en trois grandes catégories :

• Les oldtimers : ce sont les voitures qui datent d’avant la seconde guerre mondiale,
• Les classiques ont été mises en circulation entre 1950 et 1980,
• Les youngtimers sont nées après 1980.

Dans l’éventualité où vous recherchez une vieille voiture d’occasion pour étoffer une collection n’étant pas destinée à un usage quotidien, vous pouvez succomber à un coup de cœur. Dans le cas d’une voiture ancienne que vous envisagez d’utiliser fréquemment, assurez-vous que la marque existe encore. Autrement, la recherche des pièces détachées risque de se révéler complexe.

Bon à savoir : les classiques et les youngtimers ont plus de succès
Ces catégories se vendent à des tarifs raisonnables et les constructeurs proposent majoritairement des pièces d’origine.

 

Comprendre la diversité des prix

Vous l’aurez certainement remarqué, une voiture vintage d’occasion n’est pas proposée au même prix qu’un autre modèle, bien qu’il s’agisse de la même marque ou époque. C’est parce que la cote est influencée par de nombreux facteurs.

Ainsi donc, une voiture vintage d’occasion rare se vend plus cher qu’un modèle courant. La cote grimpe également en parallèle avec les performances mécaniques. La vitesse maximale entre notamment en compte dans la détermination des prix. De la même manière, l’état général influence grandement le tarif des anciennes. Les voitures qui ont conservé leur état d’origine ou, à défaut, qui ont subi peu de modifications sont plus onéreuses que les véhicules lourdement restaurés.

Soyez toujours vigilant, car un prix élevé ne signifie pas forcément qu’il s’agit d’une bonne affaire. Mieux vaut vous baser systématiquement sur des informations concrètes. Il ne faut pas hésiter à demander le dossier complet de la vieille voiture d’occasion qui vous séduira avant d’aller plus loin. Assurez-vous par exemple que les propriétaires successifs ont effectué des entretiens réguliers. Vérifiez les pièces fréquemment signalées comme défectueuses par les mécaniciens. Regardez aussi le kilométrage. Moins une voiture ancienne a roulé, mieux elle se porte.

La carte grise, un élément qui peut tout faire basculer

Il faut savoir que le choix de l’immatriculation dépend du propriétaire. Si vous optez pour une carte grise normale, les règles applicables à votre vieille voiture d’occasion sont les mêmes que celles valables pour les modèles récents. Cependant, tout usage professionnel est prohibé. Vous ne pouvez donc pas mettre votre voiture vintage en location.

Si vous optez pour une immatriculation collection, le contrôle technique se fait tous les 5 ans. Le véhicule est exempt de l’homologation nationale dans le cas de modèles non produits en France et il est autorisé à circuler en ville. La plaque noire rétro permet d’ailleurs le repérage d’une voiture ancienne. Si vous croisez la police et des protecteurs de l’environnement, vous ne serez donc pas obligé de leur présenter votre carte grise pour prouver que vous pouvez librement utiliser votre voiture en centre-ville.

À noter : l’immatriculation collection est irréversible
S’il est possible de demander à ce qu’une carte grise normale soit modifiée en immatriculation collection, l’inverse ne l’est pas.

 

Savoir choisir son vendeur

Il n’existe pas une mais plusieurs façons de trouver une vieille voiture occasion. Les ventes aux enchères sont de véritables mines d’or. L’inconvénient, c’est que vous n’êtes pas autorisé à essayer le véhicule et qu’il faudra surenchérir en vous fondant uniquement sur le son du moteur ainsi que sur la rapidité du démarrage.

Les concessionnaires qui se consacrent à la vente de voitures vintage d’occasion offrent la perspective de choisir parmi de nombreux modèles ayant fait l’objet d’une expertise. La qualité d’entretien est généralement excellente. Néanmoins, les prix affichés sont souvent très élevés.

Les particuliers sont également nombreux à proposer des voitures anciennes. Attention aux arnaques. Les regroupements de passionnés et les salons dédiés aux anciennes sont généralement plus sûrs que les ventes effectuées en privé.

Trouver le juste équilibre entre acquisition coup de cœur et achat raisonné, s’assurer que des pièces de rechange sont ou seront disponibles pour le modèle choisi et ne jamais se précipiter. Voilà les critères ou les questions à se poser avant de vous lancer dans l’achat d’une voiture vintage d’occasion. Ce petit bijou mécanique doit correspondre à vos envies, mais surtout à vos moyens.

Partagez l'article sur :