Voiture autonome, voiture du futur

Voiture autonome

Actuellement, le monde de l’automobile connaît de grands changements avec notamment, les voitures électriques ou encore l’impression 3D. Mais l’apparition prochaine de la voiture autonome représente un véritable tremblement de terre. Ces véhicules automatisés qui circulent sans chauffeur sont l’avenir de l’automobile. Certaines marques travaillent déjà à les rendre accessibles à tous. Roulerez-vous bientôt à bord de l’une d’entre elles ?

Voiture autonome : comment ça marche ?

Le fonctionnement d’une voiture autonome est simple. Le véhicule est équipé de caméras et de scanners laser qui décryptent tous les signaux de circulation tels les marquages au sol, les feux de signalisation et les panneaux de circulation. Le logiciel associé adapte la conduite face aux obstacles : par exemple, il arrête automatiquement la voiture aux feux rouges, cède le passage en cas de besoin, évite les autres véhicules et les piétons. La voiture autonome est également en mesure de se garer toute seule. De même, elle enclenche automatiquement son clignotant pour indiquer sa direction aux autres usagers routiers. Les constructeurs rivalisent de génie afin de calculer avec précision l’itinéraire à l’aide d’un GPS de grande précision. Un logiciel, dont le mécanisme est inspiré du pilotage automatique des avions, combine ensuite toutes ces informations pour conduire la voiture.

Pourquoi investir dans une voiture robotisée ?

Une fois démocratisé, ce véhicule autonome va révolutionner les habitudes de conduite quotidiennes. Cette technologie permettra aux personnes à mobilité réduite comme les personnes handicapées et les aveugles de se déplacer plus librement, sans avoir à solliciter l’assistance d’une tierce personne. Cette avancée technologique pourrait également réduire les accidents de la route et les embouteillages. Des questions subsistent toutefois sur la fiabilité des dispositifs de sécurité du véhicule et quant à la responsabilité en cas d’accident. Il semble pour l’instant que la responsabilité du propriétaire sera engagée en cas d’accident. Les constructeurs se montrent rassurants : tous les véhicules autonomes sont capables de ralentir et de se garer sur le bas-côté de la route dès que leur mécanisme détecte un problème de fonctionnement.

Quelles sont les marques à la pointe ?

Les Américains sont les plus performants en matière de voiture automatique. Devançant la concurrence, Google teste ses prototypes dans le Nevada. Tesla a également lancé sur le marché le Model S ou X, une voiture au pilotage automatique, bien que son prix exorbitant soit encore peu accessible. Les marques européennes ne sont pas en reste : la voiture autonome française Wepod circule déjà aux Pays-Bas. Selon les prévisions, les voitures automatisées seront démocratisées d’ici 2020.

Toutefois, la voiture autonome est encore confrontée à des problèmes. Certains obstacles imprévisibles ne sont pas inscrits dans la cartographie pré renseignée qui guide la voiture. Les usagers qui ne respectent pas le Code de la route pourraient aussi déstabiliser la conduite automatique. Mais si tout le monde roulait à bord de véhicules intelligents, les dérives humaines pourraient être évitées…