La vignette Crit’Air : outil de lutte contre la pollution ?

La vignette Crit’Air a été mise en place par le ministère de l’Environnement dans le but de restreindre la circulation des véhicules les plus polluants. Le but est de limiter la pollution dans les zones urbaines.

Une classification des véhicules selon leur degré de pollution

La vignette Crit’Air est une vignette qui permet de classer les véhicules selon leur niveau de pollution. Elle concerne aussi bien les voitures que les deux roues. La classification du véhicule dépend de son année de mise en circulation et de son type de motorisation. Il existe en tout six catégories de vignettes Crit’Air.

La vignette verte est décernée aux véhicules ayant zéro émission polluante à l’échappement. C’est le cas des véhicules électriques ou qui circulent à l’hydrogène.

La vignette violette est accordée aux voitures les moins polluantes telles que les modèles hybrides.

Les véhicules à essence mis en circulation entre le 1er janvier 2006 et le 31 janvier 2010 inclus, ainsi que les modèles diesel construits à partir du 1er janvier 2011 bénéficient du label jaune.

Les voitures à essence sorties entre le 1er janvier 1997 et le 30 janvier 2005 inclus et les voitures à moteur diesel construites entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 inclus ont droit à la vignette orange.

La vignette bordeaux est, quant à elle, réservée aux véhicules à moteur diesel mis en circulation entre le 1er janvier 2001 et le 31 janvier 2005 inclus.

Les véhicules jugés les plus polluants ont droit à la vignette grise. Cette vignette concerne généralement les modèles diesel sortis entre le 1er janvier 1997 et le 31 janvier 2005 inclus.

Il faut noter que la classification Crit’Air de la voiture est valide tout au long de sa durée de vie.

Une manière de réduire la pollution en zone urbaine

La vignette Crit’Air n’est pas encore obligatoire sur le territoire national, mais certaines villes et collectivités territoriales peuvent l’exiger afin de restreindre la circulation des voitures les plus polluantes sur leur territoire. Grâce à cette vignette, la ville peut mettre en place des politiques valorisantes comme l’autorisation de stationnement accordée aux véhicules titulaires d’une vignette verte ou violette, ou l’interdiction de circuler dans le centre-ville pour les voitures les plus polluantes.

Jusqu’à maintenant, une vingtaine de villes, dont Grenoble, Paris, Lyon et Bordeaux, ont pris des mesures liées à l’instauration de la vignette Crit’Air.

Depuis le 1er juillet 2016, les véhicules individuels et les deux-roues motorisés les plus polluants ne sont plus autorisés à circuler au sein de la Ville Lumière. Depuis le 15 janvier 2017, la ville de Paris est devenue la première zone à circulation restreinte de France. Tous les véhicules qui y circulent doivent donc obligatoirement s’équiper du certificat qualité de l’air Crit’Air.

Les véhicules qui n’ont pas cette vignette n’ont pas le droit de circuler dans la capitale, y compris sur le périphérique et dans les bois durant la semaine, et ce de 8 h à 20 h.

Une vignette payante

Le particulier qui souhaite obtenir sa vignette Crit’Air doit faire sa demande en ligne, sur le site www.certificat-air.gouv.fr. Cette démarche n’est pas gratuite. Il faut s’acquitter d’une somme de 4,18 euros et fournir les renseignements indiqués sur le certificat d’immatriculation du véhicule. Une fois la demande enregistrée, le particulier reçoit par mail un récépissé qui indique la catégorie de son véhicule en attendant de recevoir sa vignette Crit’Air par la poste. Celle-ci est envoyée à l’adresse qui figure sur la carte grise du véhicule.