Renault Clio 4 – vidéo de présentation

Parce que la Clio 5 a été commercialisée en juin 2019, la Renault Clio 4 est une belle affaire à saisir d’occasion. D’autant que visuellement, peu de choses la distingue de celle qui lui succède. Petit tour du proprio en vidéo.

Déjà 5 générations de Clio ont écumé les routes de l’Hexagone. La dernière , commercialisée depuis quelques mois, connait un début de carrière prometteur. Elle pourrait bien suivre les traces de celle qui l’a précédée et fut la principale rivale de la Peugeot 208 en s’adjujant le titre d’auto la plus vendue de France en 2018. Un succès lié à la ligne spectaculaire dessinée par Laurens Van den Acker, le designer maison. Alors que la 5e génération a été présentée en Juin 2019, la ligne de la Clio 4 n’est pas démodée pour un sou. Un petit bon point pour l’acheter d’occasion lorsque l’on cherche une citadine polyvalente. D’ailleurs, sur le marché de la seconde main, le Losange dispose d’un catalogue suffisamment vaste pour séduire tous les conducteurs, de l’amateur de citadine, avec la Twingo, au baroudeur à la recherche d’un 4×4 pur et dur comme le pick-up Alaskan en passant par l’Espace, le vaisseau mi SUV mi monospace. Focus sur la Renault Clio 4 en vidéo de présentation sur Vivacar. 

Les atouts de la Renault Clio 4

Confortable, spacieuse avec ses 4,06 m, bien équipée, la Renault Clio 4 laisse également un choix de motorisations assez large. En version break (Estate) ou en sportive version R.S, la Clio 4 arbore un look sympa et offre un grand coffre de 300 litres, le plus vaste de la catégorie. Les meilleures versions : en Essence, le 0.9 TCE 90 et le diesel 1.5 DCI 90.

Dans l’habitacle de la Clio 4

La Renault Clio 4 n’a rien de désagréable. Si ses sièges n’offrent pas tout à fait le confort de ceux prodigués par la Clio 5, la position de conduite, en revanche, est facile à trouver sur cette citadine polyvalente dont les commandes tombent parfaitement sous la main et dont le tachymètre digital se montre bien lisible. Certes, ses matériaux paraissent moins nobles que ceux de la Clio 5 mais les rangements sont en nombre suffisants et le volant, même dépourvu de cuir, reste agréable au toucher. Le support pour smartphone peut être enlevé afin de profiter de la radio et de sa connexion bluetooth et USB. Petit anachronisme : les vitres arrière s’ouvrent avec une manivelle. Et si son volume de coffre de 300 litres reste satisfaisant, la modularité de la Clio 4 n’est pas celle de la Clio 5 car son plancher n’est point amovible. Enfin, contrairement à la dernière Clio en date, cette quatrième génération ne propose ni grand écran tactile haute définition, ni caméras de stationnement à 360°, ni conduite semi-autonome sur autoroute. Un manquement qui la rend encore plus abordable d’occasion. 

A savoir : la carte de démarrage de la Clio 4 n’a pas de fonction mains-libres (contrairement à la Clio 5). Il faut donc l’introduire dans le lecteur avant de pouvoir démarrer l’auto. 

Des moteurs au poil

Dans la jungle des villes, le moteur 0.9 TCe n’est pas sans créer de petits à-coups. Et sur le grand ruban, quelques bruits d’air filtrent. Enfin, lorsque le bitume a des imperfections, la suspension a bien du mal à les tamiser. Mais rien de rédhibitoire pour ne pas acheter cette Clio 4 d’occasion : la citadine polyvalente porte parfaitement ses années en proposant des commandes douces, une direction précise et des performances vraiment très honnêtes sur route. D’ailleurs, elle ne consomme que 7 litres/100km sans avoir besoin de recourir au mode eco qui affecte un tantinet les performances. 

Partagez l'article sur :