Comment vérifier le kilométrage d’une voiture d’occasion ?

Le marché de l’occasion représente une part importante des ventes automobiles en France et progresse d’année en année. Les arnaques en tous genres sont malheureusement de plus en plus nombreuses. Malgré l’arrivée de l’électronique, un grand nombre de véhicules sont « rajeunis » d’une partie de leur kilométrage réel. La vigilance reste donc de mise au moment d’acheter. Comment vérifier le kilométrage d’une voiture d’occasion ?

Retracez l’historique

S’il n’est pas de première main, un véhicule d’occasion peut avoir eu de nombreux propriétaires. Autant que possible, il est important de pouvoir retracer son historique. Sachez qu’un véhicule diesel parcourt en moyenne 25 000 kilomètres chaque année, contre 15 000 pour l’essence. L’âge du véhicule vous donne déjà une première idée du potentiel qu’il est supposé avoir. Une voiture âgée et peu kilométrée, notamment lorsqu’il s’agit d’une grosse cylindrée, doit éveiller vos soupçons.

Le carnet d’entretien

Le carnet d’entretien est un excellent moyen de vérifier le kilométrage réel d’une auto. Il retrace en effet les entretiens périodiques effectués par les différents propriétaires. Il convient néanmoins de vérifier l’authenticité de ce document. De plus en plus de carnets d’entretien sont falsifiés, mais quelques astuces pourront vous guider. Pensez notamment à vérifier sa date d’impression, généralement indiquée en dernière page.

Astuce : un document quasi neuf et dont les différentes inscriptions semblent identiques tampons, même couleur d’écriture, même écriture… est vraisemblablement faux.

Les factures d’entretien 

En l’absence de carnet d’entretien ou en complément de ce dernier, les différentes factures attestant des révisions et réparations effectuées sont également un bon indicateur du kilométrage réel d’une voiture d’occasion. Le kilométrage est toujours mentionné sur la facture du garagiste. Une auto ayant parcouru régulièrement une moyenne annuelle semblable et dont le potentiel est subitement réduit sans raison apparente est susceptible d’avoir été « rajeunie ». Au besoin, prenez contact avec le garagiste ou le concessionnaire ayant effectué les réparations.

L’état du véhicule en dit long sur son kilométrage

Au fil des ans et des kilomètres, un véhicule s’use, aussi bien esthétiquement qu’au niveau mécanique. Un moteur qui fuit, une carrosserie en mauvais état, un volant, des pédales ou un levier de vitesse usés, des sièges déchirés ou complètement affaissés, voilà un certain nombre de signes distinctifs d’un kilométrage important.

Bon à savoir : certains escrocs n’hésitent pas à remplacer des pièces, notamment les caoutchoucs des pédales, le levier de vitesse ou encore le volant pour donner une meilleure apparence à l’auto. Des housses peuvent également cacher des sièges usés. 

Le contrôle technique

À partir de sa quatrième année, une voiture d’occasion doit passer tous les deux ans au contrôle technique. Il est tout à fait possible de demander auprès de l’UTAC-OTC – Organisme technique central du contrôle technique des véhicules – un historique des différents contrôles techniques sur lesquels le kilométrage est toujours indiqué. La demande peut se faire en ligne sur présentation de pièces justificatives.

Si l’on ne peut jamais être sûr à 100 % du kilométrage d’une voiture d’occasion, certains indices permettent de douter de la crédibilité du vendeur. Sachez qu’il est préférable de déceler une telle anomalie avant l’achat. Même si cette opération constitue un délit en France, les modifications de compteurs sont assez courantes et nécessitent d’engager des poursuites fastidieuses si elles ne sont pas identifiées avant la vente. Elles impliquent des frais coûteux, ainsi que des procédures relativement longues.

Partagez l'article sur :