Ventes de voitures neuves en octobre : la baisse continue

Alors que le marché automobile avait repris du poil de la bête après le confinement, les ventes du mois d’octobre ont baissé de 9,5% avant même l’annonce de la deuxième fermeture des showrooms qui devrait encore accentuer la chute. Malgré ce marasme, certaines marques s’en tirent mieux que d’autres.

Ventes de voitures neuves

Certes, on est loin du record de l’année (et de la décennie) atteint au mois d’avril dernier. En plein premier confinement, les ventes de voitures étaient en baisse de 88,8% par rapport aux chiffres de l’année précédente. Mais les chiffres annoncés en fin de semaine dernière ne sont pas encourageants. En baisse de 9,5%, l’activité commerciale n’est pas à la fête. D’autant que le mois de novembre ne devrait pas rétablir la situation, reconfinement oblige. Ce qui fait écrire à Xavier Horent dans un tweet « Warning ! Conduite sur verglas ». Et le directeur du CNPA (Conseil National des Professions Automobile) a quelques raisons de s’alarmer, car l’année automobile devrait être la pire depuis le début de ce siècle. 

Dacia est à la peine, Peugeot est en pole

Heureusement, dans ce marasme de ventes de voitures neuves, certaines marques continuent de progresser. C’est le cas de Peugeot, seul constructeur français positif en ce début d’automne. Le lion progresse de 2,1% et place sa 208 en tête du marché français. Une pole position que la citadine tient depuis plusieurs mois, détrônant ainsi la Renault Clio qui occupait cette place enviée depuis des années. Mais Peugeot ne se contente pas de damer le pion à la petite Renault. Son SUV urbain 2008 fait également mieux que le Captur. Résultat : le losange est en baisse de 4,7%. Pour autant, son score n’est pas catastrophique. Beaucoup moins en tous cas que celui de Dacia, autre marque du groupe Renault qui chute de 23,3%. Un mauvais score qui s’explique par l’annonce de la remplaçante de son best-seller Sandero qui n’est pas encore disponible à la livraison. Citroën, quant à lui, est en baisse de 12,2%.

Ventes de voitures neuves : Porsche et BMW font grise mine, Audi jubile

Si le low-cost essuie un revers, il en va de même pour le premium, du moins pour certaines de ses marques. C’est le cas de BMW qui plonge de 28,5%. Plus grave encore, et plus cher encore, Porsche est en baisse de 47,5%, après plusieurs mois de réussite insolente liée aux premières livraisons de sa sportive électrique Taycan qui a connu des débuts en fanfare. A l’inverse, son cousin Audi, du même groupe, connait un joli succès en ce mois d’octobre, avec une hausse des ventes de 17,9%. D’autant que la marque aux anneaux avait déjà réalisé un mois d’octobre flamboyant avec une hausse de 40%. Un succès principalement lié à la réussite d’un modèle : le SUV Compacte Q3, et notamment de sa variante Sportback qui fait mouche depuis plusieurs mois.

Opel et Suzuki plutôt bien aussi

Du côté des importateurs, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne en cet automne. Si Ford continue de dévisser, en affichant une baisse de 27,2%, malgré un afflux de nouveautés depuis deux ans, Suzuki poursuit son bonhomme de chemin vers la réussite avec une progression canon de 43%, surtout liée aux excellents résultats de sa petite Swift. Opel lui aussi connait une période encourageante, avec une hausse de 20,2%. De leur côté, Fiat, Seat et Toyota sont à la baisse et affichent respectivement – 26,5%, -28,4% et -33%. Curieusement, Volkswagen plonge lui aussi, mais dans une moindre mesure. Ses ventes sont en baisse de 11% en plein lancement de son modèle phare : la Golf 8. Le fait que la gamme disponible n’étant pas encore complète explique peut-être le manque d’intérêt des acheteurs pour la voiture, pourtant meilleure vente européenne depuis des décennies.

Partagez l'article sur :