Marché du véhicule neuf en février 2019

Alors que les prévisionnistes sont pessimistes, les ventes de voitures ont bondi en France de 2 ,1% le mois dernier. Quelles marques s’en tirent le mieux et pour quelles raisons ?

Tous les spécialistes s’attendaient à une annus horribilis pour l’automobile cette année. Nouvelles normes WLTP, troubles sociaux, et rajeunissement du parc après une année florissante: tous les feux sont au rouge pour que 2019 soit une année à oublier pour l’industrie automobile. Et le mois de janvier a donné raisons à ses mauvais augures puisque le marché a chuté en début d’année de 1,1%. Mais voilà que le score de février marque une hausse de 2,1% et 172 438 immatriculations. Évidemment, la France n’est pas le monde, qui est le terrain de jeu des marques, mais c’est un indicateur important de la bonne santé du secteur.

PSA en super forme pour ses ventes de voitures

Comme toujours, cette bonne santé n’est pas partagée par tous. L’employé du mois s’appelle PSA. Ses quatre marques font un carton et réalisent à elles seules plus du tiers des ventes hexagonales. Peugeot, tout d’abord, voit ses immatriculations en hausse de 2,5%, les succès des 3008 et 2008 ne se démentent pas. Même DS, dont la gamme est pourtant très réduite dans l’attente de son petit SUV DS3 Crossback est en hausse de 25% à 1 684 unités. Mais le bon score du mois est obtenu par Citroën dont les C3, C3 Aircross et C5 Aircross, en phase de lancement ont trouvé leur public.

Opel au top

L’autre surprise de cette grande forme de PSA, c’est la marque Opel, rachetée il y a deux ans à peine à General Motors. Ses ventes françaises ont carrément décollé de 24%. Le secret de la réussite a un nom : Corsa. La citadine allemande n’est pas toute nouvelle, mais, grâce aux grosses ristournes dont elle bénéficie, elle a réussit à se hisser parmi les meilleurs ventes en France, dépassant la japonaise Yaris, et se rapprochant de la première importée : la Volkswagen Polo.

Renault sauvé par Dacia

Chez l’éternel concurrent Renault, cette fin d’hiver est moins réjouissante. Sa gamme vieillit un peu, dans l’attente du renouvellement de la Clio qui doit débarquer à l’automne. Mais le groupe parvient à maintenir ses postions, et enregistre même un léger rebond de 0,3%. Une position qu’il doit à sa filiale Dacia qui voit ses ventes augmenter, et c’est un grand classique depuis des années. Le roumain est en hausse de 3,4% grâce au succès jamais démenti de sa Sandero et du Duster. De son côté, le losange doit se contenter de 29 812 véhicules vendus, un petit recul de 1,4%.

La forme diverse des importateurs

Du côté des marques étrangères, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Si le groupe Volkswagen a le sourire, Nissan et FCA (Fiat – Alfa – Chrysler)  beaucoup moins. La marque Volkswagen est en hausse de 3,1%, sa cousine espagnole Seat s’offre carrément une hausse de 16,7%, et Skoda, l’autre filiale Volkswagen , dont le succès ne se dément pas depuis des années, affiche des performances de même niveau avec une augmentation des ventes de 16,6%. Le Japonais Nissan quant à lui fait grise mine, avec une baisse de 32,1%, la faute à un Qashqai ultra concurrencé et à un Juke qui tarde à se renouveler. Du côté de l’Italie aussi, les fins d’hiver sont difficiles et FCA plonge de 15,7%

Le mauvais hiver de certains premium

Si, globalement, les scores des généralistes sont satisfaisants, ceux de certaines marques premium le sont beaucoup moins. Ainsi Audi a vu ses ventes baisser de 6,7% et BMW, dans l’attente de sa nouvelle Série 3 a plongé de 18,4%. Tous les Allemands haut de gamme ne sont pas logés à la même enseigne, puisque Mercedes progresse de 8,4%. Quant à l’anglais Jaguar-Land Rover, il perd 25,1%. Mais il est en constructeur premium qui n’en finit pas d’étonner, c’est le suédois Volvo. Après une année record en 2018, il démarre l’année en fanfare, avec une hausse exceptionnelle de 44,5%. On peut donc stopper la course à la puissance, arrêter la production de V8 et V6, limiter la vitesse de ses moteurs sans perdre l’adhésion du public.

Partagez l'article sur :