Vacances : comment occuper les enfants en voiture ?

occuper-enfants-voiture

Votre enfant s’ennuie ou pire, est infernal durant les longs trajets en voiture. Vous ne savez pas comment l’occuper ou vous pensez avoir tout essayé ? Voici quelques conseils pour que le temps passe plus vite pour lui (et pour vous) sur la route des vacances.

Comme à chaque fois, vous craignez les trajets en voiture. Et lorsque l’on part en vacances, le voyage dure souvent plus de quatre heures en moyenne. Sur les courts trajets, vous arrivez généralement à vous débrouiller, et encore ! Rapidement, mauvaise humeur, cris, pleurs, sont au rendez-vous. Votre enfant a bien l’intention de faire savoir qu’il n’est pas content et cela ne facilite pas la conduite. Pourtant, vous avez bien tenté de le calmer. En vain. Occuper son esprit n’est en effet pas toujours chose aisée surtout s’il est tout-petit. Voici quelques conseils pour lui changer les idées.

  • Le doudou. Premier réflexe : ne pas oublier le doudou s’il en a un. Sinon, gare aux crises de larmes. Quasiment vital pour lui, c’est son meilleur ami qui va le sécuriser et l’apaiser lorsqu’il en a besoin. Le doudou joue un rôle primordial dans le développement de l’enfant. En effet, ce n’est pas toujours évident pour les tout-petits de faire la transition entre la famille et le monde extérieur. Le doudou leur permet de franchir ce cap.
  • Les jouets. Petites voitures, poupées, Légo… Pour les distraire un peu, prenez leurs jouets fétiches. Si vous avez des doutes quant aux choix des jouets, demandez à votre enfant de les choisir. Il devrait sur le champ vous aider à faire une petite sélection.
  • Le coloriage et les gommettes. Votre enfant adore colorier ? Proposez-lui des coloriages en fonction de ce qui l’intéresse. Animaux, personnages, paysages… Vous en dégoterez forcément qui lui plairont. Comme ça peut l’occuper longtemps, prévoyez un large stock de dessins et n’oubliez pas d’en mettre de côté pour le trajet du retour. Songez également à prendre une trousse avec tous les crayons de couleur. Ça serait dommage d’oublier le rose alors que c’est justement la couleur qu’il lui fallait…
    Les gommettes font aussi partie des jeux qui plaisent aux enfants. Pas besoin de crayon, ils se débrouillent en toute autonomie. Pour rendre l’exercice plus attrayant, choisissez un carnet attrayant où il faut coller les gommettes. De quoi l’occuper un bon morceau du trajet.
  • Les livres. Si votre chérubin aime une histoire, un personnage en particulier, ou adore tout simplement lire, c’est le moment d’emporter un ou plusieurs de ses ouvrages fétiches. Pour les tout-petits, un livre à toucher est idéal. Pour les bambins âgés de 3 à 6 ans, préférez les albums ou les livres très colorés. Quand les enfants savent lire, les BD sont également de bons alliés. Quelques jours avant de partir, pensez ainsi à acheter ou à emprunter un ou deux tomes qui lui manquent. En plus d’être agréablement surpris, il sera vite totalement hypnotisé par cette nouvelle histoire.
  • Les tablettes et les jeux de société. Certains parents optent pour les tablettes et les consoles de jeux. Regarder un dessin animé ou jouer sur une tablette peut en effet occuper et même parfois détendre votre enfant. Il existe différentes applications (Spot, Toca Cars, Minecraft…) qui, pour quelques euros, peuvent l’amuser et capter son attention durant de longues minutes. Pour stimuler sa curiosité et sa réflexion, vous pouvez lui proposer un livre interactif comme celui des 3 petits cochons. Mais les écrans ne sont pas spécialement recommandés. Pourquoi ne pas lui suggérer plutôt des jeux de société ? Si vous avez plusieurs enfants, ils peuvent ainsi s’amuser avec ou sans vous. Il existe des versions spécial voyage comme les jeux de cartes (Uno, Dobble, jeu des 7 familles…) qui ont beaucoup de succès. Pas envie de transporter des jeux ? Proposez-leur de jouer au baccalauréat, au « ni oui ni non », au portrait chinois… Une façon divertissante de leur faire passer le temps.
  • Les paysages. Pourquoi ne pas profiter de ces trajets pour vivre des moments de complicité avec votre enfant ? Scrutez, par exemple, ensemble les différents paysages qui s’offrent à vous et expliquez-lui pourquoi les arbres sont en fleurs, quel fleuve traverse telle ville, que mange la vache dans le près, de quelle marque est la voiture devant vous… Vous pouvez aussi faire fonctionner son imagination en lui demandant par exemple à quoi lui fait penser la forme d’un nuage.
  • Les collations. Un bon moyen de divertir son enfant est également de le nourrir. A prévoir : des sandwichs équilibrés ou des petits plats faciles à déguster. S’il n’a pas l’habitude de manger des chips, des biscuits ou des bonbons, ce sera repas de fête. Et le trajet en voiture semblera, tout à coup, plus séduisant.