Trophées de l’Argus 2021 : 15 voitures électriques en lice

C’est une grande première. Les Trophées de l’Argus 2021 décerneront le 28 Janvier prochain un prix pour les modèles électriques les plus en vogue. Neuf d’entre eux concourent dont trois françaises : la Renault Twingo Electric, la Citroën e-C4 et la Peugeot e-2008.

Trophées de l’Argus 2021

Cette année, devant la déferlante de nouveaux modèles (quinze nouvelles autos électriques en 2020), l’Argus a créé une catégorie « voitures électriques » pour ses Trophées qui récompensent les meilleurs véhicules. Il a même fallu créer deux sous catégories : les berlines électrifiées d’un côté, les SUV électriques de l’autre. Les prix, les coûts d’usage et les valeurs résiduelles des autos sont autant d’éléments permettant au jury de déterminer un classement par points puis de pondérer la notation en fonction des qualités routières des modèles, de leur confort, de leur agrément de conduire et de leurs équipements. Composé de journalistes et de spécialistes du référencement de l’Argus, le jury de 18 votants rendra son verdict le 28 Janvier 2021. Petit tour d’horizon des différentes concurrentes qui briguent la première place sur le podium du prestigieux prix.

Trophées de l’Argus 2021 : 9 citadines et berlines électriques en lice

Deux citadines tricolores espèrent décrocher les Trophées de l’Argus 2021. La Renault Twingo électrique tout d’abord, qui était très attendue et dont le passage à la fée électricité s’avère réussi. Il s’agit de la seconde voiture électrique de la gamme Renault, après la reine Zoé et avant le futur crossover Mégane. La puissance de 82 ch de cette pure citadine électrique est bien suffisante en ville. La Volkswagen e-Up, la redoutable concurrente de la Twingo électrique avec son chargeur embarqué plus puissant que la Française pour recharger rapidement la batterie, l’affrontera lors de ces Trophées. La Citroën e-C4 fait elle aussi partie des redoutables candidates. Méconnaissable avec son look à mi-chemin entre berline et SUV, la compacte française embarque un moteur de 136 ch mais son autonomie de 150 km sur route et autoroute, limite encore sa polyvalence. Gare au trio du groupe Volkswagen (Seat Mii electric, Skoda Citigo iV et VW e-up !) et surtout à la VW ID.3 qui, en plus de son agrément de conduite, obtient l’un des meilleurs résultats en termes de consommation et d’autonomie. Enfin, la Honda-e et son design néo rétro (géniale en ville, amusante sur route, craquante partout mais sans grande autonomie) ou la Fiat 500 e au prix bien calibré et aux 5 niveaux de finition, essaieront également de tirer leur épingle du jeu.

6 SUV électriques en compétition

La catégorie inédite des SUV électriques aux Trophées de l’Argus 2021 regroupe 6 nouveaux modèles. A commencer par un modèle d’un genre nouveau d’un constructeur connu d’antan pour ses roadsters : MG et sa ZS, un SUV 100% électrique vendu à prix low cost. Le Peugeot e-2008 tente aussi sa chance avec des caractéristiques assez proches mais au tarif bien plus élevé. Pour la carte originalité, le Mazda MX-30 tire son épingle du jeu et offre une petite batterie pour contenir le prix. L’Audi e-tron, devenu « SUV coupé » dans cette nouvelle déclinaison Sportback, espère aussi gagner les faveurs du jury avec son physique avantageux, ses prestations routières remarquables, son habitabilité et bien sûr son niveau de finition incomparable. Un étage plus bas dans le cercle premium, une joute aura lieu entre le Lexus UX, le SUV électrique premium le plus abordable actuellement disponible, et le Volvo XC40 P8 à la batterie généreuse de 78 kWh. Difficile, dès lors, de prédire quel modèle électrique posera ses quatre pneus sur le podium. Réponse le 28 Janvier prochain lors de la 28ème édition des Trophées de l’Argus 2021. 

Partagez l'article sur :