Trois concept-car orphelins du salon de Genève

Privés de salon de Genève, pour cause de virus, les constructeurs dévoilent leurs nouveaux modèles sur la toile. Mais si on aura l’occasion d’apercevoir les autos de série sur la route, les concept-car ne sont accessibles que via le web. 

Renault Morphoz : une auto accordéon

concept

Renault vient de dévoiler le Morphoz. Le concept électrique est révolutionnaire : l’auto électrique grandit ou se réduit en taille selon les besoins. Sera-t-il possible de le fabriquer et de l’homologuer ? Peu de chance de voir un jour cet accordéon sur nos routes, ne serait-ce qu’en raison des difficultés pour une telle auto de passer les crashs tests obligatoires. Ou, pour y parvenir il devra s’alourdir plus que de mesure. En tout cas, le Renault Morphoz, qui devait être présenté au Salon de Genève 2020 annulé pour cause de Coronavirus, propose une solution innovante et élégante à la fois. Telle une table à rallonge, il devient géant ou plus petit pour offrir plus ou moins d’habitabilité ou de batteries. Connecté et modulaire, le Renault Morphoz se transforme pour s’adapter à tous les usages. Nullement besoin d’ajouter une remorque à l’auto pour transporter plus de batteries : le concept révolutionnaire du Losange s’agrandit à l’avant pour accepter plus de batterie et s’étire à l’arrière pour augmenter la taille du coffre. Il peut ainsi mesurer 4.80 m pour effectuer de longs trajets en famille ou 4.40 m quand il s’agit d’évoluer dans la jungle des villes. Une innovation bluffante mais qui devrait se heurter à plusieurs difficultés pour la fabriquer. Notamment, comment garantir une bonne rigidité du châssis. Car, en coulissant, cela modifie forcément la tenue de route. Quant à la complexité du système, il sera difficile à réaliser pour construire des autos de série. Il sera surtout très cher à produire, et donc, très cher à l’achat.

BMW i4 : un concept de 600 km d’autonomie

Fabriquée en Allemagne, dans l’usine de Munich, après un investissement colossal de 200 millions d’euros pour moderniser les chaînes de fabrication, le lancement de la BMW i4 est prévu en 2021. Ce coupé électrique envoie 600 km d’autonomie. Une prouesse gigantesque, au-delà de Tesla. Et, en plus d’une belle autonomie, la BMW i4 embarque un moteur de 530 ch (390 kW), l’équivalent d’un V8 selon BMW. De quoi réaliser un 0 à 100km/h en 4 petites secondes. Dans l’habitacle, place au verre qui dévore la carrosserie pour un paysage à croquer aisément. Mais place aussi à l’infodivertissement avec un immense écran tactile courbé qui part du volant et rejoint le centre de l’auto. Si cette I4 n’est aujourd’hui qu’un prototype, elle devrait n’être que superficiellement modifie sur le modèle de série. Car il y a urgence. BMW était le précurseur allemand de la voiture électrique en lançant, dès 2013, suivi du coupé I8. 7 ans plus tard, alors que ses concurrents, de Mercedes à Audi, en passant par Porcshe, regorgent de nouveautés à watts, la firme de Munich n’a pas renouvelé sa gamme I.

DS Aero Sport Lounge  : un SUV électrique de 680 ch 

concept

Pour être aérodynamique, il l’est. Le vaisseau amiral électrique de DS fend l’air de ses 5 mètres de long. L’Aero Sport Lounge qui devait trôner sur le stand de Genève, est un SUV luxueux à la face agressive et dont la ligne de toit semble plonger à l’infini pour réduire la traînée de l’air. Sous le capot, 680 chevaux et une autonomie de 650 km annoncée. Pour réaliser le 0 à 100 km/h, ce vaisseau qui reçoit une batterie de 110 kWh expédie le 0 à 100km/h en 2.8 secondes seulement. Un prélude, peut-être, à une version totalement électrique de sa nouvelle berline DS9, qui elle-même devait être dévoilée à Genève et qui s’est finalement révélée à Paris.

Partagez l'article sur :