Au Mondial 2018, supercars et concepts tiennent salon

Il n’y a pas que des autos de tous les jours au Mondial de l’automobile qui se tient à Paris jusqu’au 14 octobre. Les marques de prestige sont présentes quand d’autres exposent des prototypes aux allures nostalgiques ou futuristes. Bien sûr, plusieurs constructeurs n’exposent pas. Certes les nouveautés électriques ou les SUV sont nombreux, mais curieusement, rarement un salon aura autant fait la part aussi belle aux supercars. Hormis Bentley, la plupart des marques de grand luxe sont au rendez-vous et présentent de nombreuses nouveautés. Sur plusieurs stands, surtout français, les concept-cars sont eux aussi à l’honneur. Visite guidée d’un autre Mondial, celui des voitures inaccessibles pour nombre d’entre nous et celui de l’automobile de demain.

Ferrari : à tout seigneur tout honneur

Mondial-auto-Ferrari-Monza-SP1

Il est très rare que le cheval cabré dévoile deux nouveautés en même temps, surtout au Mondial de Paris. C’est pourtant le cas cette année, même si les Monza SP1 et SP2 sont des éditions ultra limitées et ont une base commune. L’idée est simple : produire une barquette aux lignes héritée des voitures de légende de la maison Ferrari. Une barquette est une auto sans le moindre artifice, ni le moindre pare-brise d’ailleurs. Conçue en version monoplace (SP1), l’auto sera également disponible en version deux places (SP2). Tout, dans ce projet est conçu pour la performance pure. Au menu, un moteur V12 de 6,5L déjà aperçu sous le capot de la berlinette 812 Superfast. Les performances annoncées sont justes renversantes avec un 0/100km/h expédié en 2,9s et un 0/200km/h en 7,9s. Les prix ne sont pas connus pour le moment, mais ils devraient non seulement être au niveau des performances, mais les futurs propriétaires devront s’équiper en conséquence pour piloter l’une de ses autos sans pare-brise.

Lamborghini, le déploiement de force

salon auto Lamborghini Aventador SVJ

Une vraie nouveauté, et des autos rarement aperçues : c’est le programme du stand Lamborghini pour son voyage à Paris. La véritable nouvelle auto, c’est l’Aventador SVJ. Les très rares amateurs qui ont eu l’occasion d’assister au concours d’élégance de Pebble Beach l’ont découverte il y a un mois. Tous les autres peuvent admirer à la Porte de Versailles cette version exacerbée de la plutôt brutale italienne. Elle revendique 770ch et un 0/200km/h en 7,8s. Un dixième de mieux que sa rivale de toujours : Ferrari. Lamborghini expose également son nouveau SUV Urus, ainsi que trois Huracan Performante.

Bugatti Divo en première mondiale

mondial-autoBugatti-Divoj

C’est une marque française, puisque les Bugatti sont assemblées à Molsheim en Alsace, il est donc logique que la nouveauté maison soit présentée au Mondial de Paris. Mais l’exclusivité se mérite et c’est en marge du salon que la filiale du groupe Volkswagen a dévoilé son dernier bébé : la Divo. Cette version limitée et ultra sportive de la Chiron revendique toujours 1500 ch, mais dans une livrée plus agressive, avec des suspensions plus agiles. Seulement 40 exemplaires seront produits à un prix deux fois plus élevé que la Bugatti « de base » : 5 millions d’euros.

Peugeot E-Legend : le concept chouchou

mondial-auto-Peugeot-E-Legend

C’est l’une des autos qui attire le plus de visiteurs, et c’est le concept chouchou des médias depuis l’ouverture du salon. A tel point que la Peugeot E-Legend fait l’objet d’une pétition pour pousser le Lion à la fabriquer en série. Cette version revisitée du mythique coupé 504 dessiné par Pininfarina à la fin des années 60 est particulièrement réussie, même si, en se contentant de fouiller son passé, Peugeot ne nous dévoile pas grand chose de son avenir.

Renault : Mad Max et goutte d’eau

mondial-autoEZ-Goj

Sur le stand du losange, pas de nostalgie. Les trois concept-cars présentés, le taxi EZ-Go, l’utilitaire EZ-Pro et la limousine EZ-Ultimo sont radicalement tournés vers le futur. Avec une ligne en fuite et en goutte d’eau pour la très fluide limousine autonome EZ-Ultimo et un EZ Go civil ou professionnel plus brutal, plus anglé, et plutôt influencé par Mad Max.