Stage pour récupérer des points sur son permis

Dans le cadre du permis à points, il faut attendre six mois pour récupérer automatiquement un point perdu, à condition de ne pas commettre d’autres infractions entre temps. Le délai est de deux à trois ans pour voir se reconstituer le nombre total des points d’un permis. Un stage de sensibilisation à la sécurité routière permet de récupérer des points en un minimum de temps.

Comment récupérer des points ?

Récupérer des pointsLe stage de récupération de points du permis de conduire est destiné aux conducteurs qui souhaitent récupérer des points rapidement, sans avoir à attendre le délai préconisé par la récupération automatique.

En effet, en cas d’infraction ayant entraîné le retrait d’un seul point, il faut 6 mois pour récupérer ce point si aucune autre faute n’est enregistrée entre-temps. Dans le cas contraire, il faudra attendre 2 ans sans infraction à compter du paiement de l’amende pour le récupérer. Chaque infraction au code de la route repousse le délai.

Ainsi, si vous perdez un point en janvier de l’année N, la récupération automatique se fera en juillet de la même année. Si vous perdez à nouveau un point en juin de l’année N, vous ne récupérerez vos 2 points qu’en juin de l’année N+2.

Si un délit dont la sanction relève d’une amende de 4e ou 5e classe (excès de vitesse, taux d’alcool dans le sang supérieur à la normale, circulation en sens interdit, non-respect d’un stop) été commis, ce délai de 2 ans est révisé à 3 ans.

Compte tenu de ces dispositifs, le stage constitue une bonne alternative pour récupérer des points et adopter une conduite plus responsable.

Comment se déroule un stage ?

Le stage de récupération de points se présente sous deux formes :

  • le stage de récupération de points volontaire où le participant s’inscrit de sa propre initiative en vue de récupérer ses points,
  • le stage obligatoire qui concerne les détenteurs de permis probatoires ayant perdu au moins 3 points sur les 6 de ce type de permis. Le stage obligatoire doit être réalisé dans les 4 mois suivant la réception de la lettre stipulant cette obligation, et permet de récupérer un maximum de 4 points. À la suite de ce stage, le conducteur sera exonéré de l’amende due.

La durée du stage est de deux jours, avec un volume horaire de 16 heures. En plus de récupérer des points, les séances sont l’occasion d’échanger et de prendre conscience de l’importance d’agir afin de préserver la sécurité routière. Elles sont animées par un spécialiste en sécurité routière et un psychologue. De nombreux sujets y sont abordés, des dernières statistiques de la sécurité routière aux différentes infractions et accidents. Des éléments de conseils sur la vigilance, des aspects techniques et des études de cas figurent également au programme.

Quelles sont les conditions pour faire ce stage ?

Un stage coûte en moyenne 250 €. Il est ouvert aux participants à raison d’un stage par an. Il importe également d’avoir au moins 4 points à récupérer et de présenter un permis encore valide, c’est-à-dire qui dispose encore d’au moins un point. Seuls les organismes agréés par la préfecture peuvent mettre en place ce type de stage. En suivant ces 2 jours de formation, 4 points sont automatiquement récupérés. Il est possible de s’inscrire à un autre stage après un an pour récupérer d’autres points, sans toutefois dépasser un maximum de 12 points. Une attestation est délivrée à l’issue de chaque session.

Partagez l'article sur :