Seat Arona et Ibiza restylées

Seat restyle ses deux Ibères : l’Arona et l’Ibiza. Il était temps de donner un petit coup de bistouri à ces deux autos qui doivent continuer à affronter une rude concurrence en Europe. 

logo seat

Durée de lecture estimée : 4 minutes

Un nouveau visage avenant et de nouvelles planches de bord. C’est ce à quoi Seat s’attaque avec son SUV Arona, petit frère de l’Ateca et concurrent du Renault Captur. Ainsi que sa Seat Ibiza qui rivalise avec les Peugeot 208 et Renault Clio.

Seat Ibiza restylée dans l’ADN d’une marque latine

seat ibiza restyle

La Seat Ibiza s’offre un restylage tout en douceur. Physiquement, l’Espagnole qui se vend trois fois moins que la VW Polo, sa rivale en interne, n’en a pas rajouté. Plutôt conservatrice, l’auto ajoute des lignes un peu plus dynamiques, un nouveau logo « Ibiza » à la typo manuscrite et des feux LED que l’on retrouvera désormais sur toute la gamme. Quant à ses jantes, elles font 17 ou 18 pouces. La citadine a surtout bien dépoussiéré l’habitacle, histoire de créer un cocon moins austère. La planche de bord vieillissante retrouve des couleurs avec un revêtement moussé. L’écran n’est plus engoncé dans la planche de bord mais simplement posé façon tablette (9,2 pouces). Un détail qui fait nettement plus moderne. Le volant arbore un cuir Nappa et l’instrumentation numérique évolue. Avec sa cartographie fine, lisible et lumineuse, la Seat Ibiza offre l’une des meilleures du segment des citadines en Europe. Niveau technologie embarquée, c’est la panacée avec les Apple CarPlay et Android Auto sans fil, mais également la conduite semi-autonome sur voie rapide ou encore la commande vocale connectée. Pour ce qui est des motorisations, pas de folies possibles à cause de la plateforme MQB A0 qui ne peut recevoir l’hybridation. Bien sûr, le diesel disparaît mais tous les moteurs essences sont repris : 1.0 MPI 80 ch (boîte mécanique), 1.0 TSI 95 (boîte mécanique), 1.0 TSI 115 ch (boîte méca ou automatique), et 1.5 TSI 150 ch en boîte automatique. Le gaz naturel comprimé est aussi de la partie avec le 1.0 TGI 90 ch, boîte mécanique. Ses tarifs devraient tourner autour de ceux de l’actuelle Ibiza 5, affichée à 16 190 euros en entrée de gamme Référence.

Arona restylé : plus baroudeur que jamais

seat arona restylé

L’heure du lifting a également sonné pour le SUV urbain Seat Arona qui arpente nos routes depuis 2017. Le modèle bénéficie d’un lifting à mi carrière pour batailler face à une rude concurrence. Pour mettre l’accent sur son côté baroudeur, le SUV reçoit une nouvelle finition Xperience, retouche son habitacle et redessine sa planche de bord. Le SUV urbain arbore de nouveaux boucliers, adopte des skis de protection gris argent plus imposants et, comme pour l’Ibiza, le logo apposé sur le hayon se fend d’une écriture manuscrite. Mais c’est dans l’habitacle que le changement est encore plus notable. La planche de bord de l’Arona restylée se rapproche de l’esprit de la Seat Leon 3 et l’écran tactile central est plus imposant ( de 8,25 à 9,2 pouces). De part et d’autre, les aérateurs prennent une forme arrondie avec un contour coloré et intègrent un éclairage d’ambiance en fonction de la finition. La version XPerience typée baroudeur s’offre une sellerie en tissu gris. Le SUV fabriqué dans l’usine Seat de Martorell, à 30 km de Barcelone, abandonne le diesel. Il récupère trois motorisations essence équipées d’un turbo : un trois-cylindres 1.0 TSI décliné en 95 ch et 110 ch, et un quatre-cylindres 1.5 EcoTSI de 150 ch. Selon les versions, elles peuvent être associées à une boîte mécanique à six rapports ou une boîte DSG7 à double embrayage. Un bloc au gaz naturel comprimé (1.0 TGI) de 90 ch est également proposé avec une boîte manuelle à six rapports uniquement. L’Arona restylé doit débouler en concession fin 2021. Les tarifs n’ont pas encore été dévoilés, mais devraient de ceux pratiqués par la Seat Arona actuel : à partir de 16 900 euros.