Salon de l’auto : adieu Francfort, bonjour le salon de Munich !

Le salon automobile de Francfort se tiendra désormais à Munich. La première édition du salon de Munich se déroulera du 7 au 12 septembre prochain avec un nouveau format. Durée raccourcie, stands nettement plus raisonnables, mais toujours l’occasion de découvrir de nombreuses nouveautés.

salon de Munich

Alors que la crise sanitaire a privé les fans des salons majeurs de Genève, Paris et Détroit, l’Allemagne est le premier pays européen à renouer avec la tradition des salons automobiles à la rentrée. Cette année, le salon de Munich remplace celui de Francfort qui existait depuis 70 ans. Il garde le nom d’IAA (Internationale Automobil-Ausstellung), mais y ajoute le mot Mobility. Cet événement qui se déroulera donc désormais en Bavière, sera phygital (à la fois physique et digital) et tourné vers le futur de la mobilité, électrique comme autonome. Raccourci (6 jours, contre 10 ces dernières années), l’espace mettra en avant les innovations et la présentation de modèles inédits, plutôt que sur des gammes complètes de produits.

Les constructeurs allemands en force

Pour l’heure, le changement de lieu du salon de Munich et de format n’a guère convaincu les acteurs de l’univers automobile qui désertent de plus en plus les salons automobiles, au motif qu’ils sont trop coûteux ou ne génèrent plus autant d’attractivité que d’antan. En dehors des groupes BMW, Daimler, Volkswagen, Renault (avec Dacia), Ford, Hyundai et Polestar, côté constructeurs, on retrouve surtout des équipementiers. Là encore, il y aura surtout des entités allemandes : Bosch, Continental, Hella, Mahle, Schaeffler, ZF. Et tout de même quelques français comme Faurecia, Michelin, Plastic Omnium ou Valeo. L’IAA de Munich fait également la part belle à de nouveaux entrants, à l’instar d’Amazon qui a prévu d’y participer, Huawei (smartphones et tablettes) ou des filiales en lien avec la voiture autonome. Le salon accueillera par exemple les américains Velodyne, AEye et Luminar (partenaire de Volvo), ainsi que les israéliens Innoviz et MobileEye (groupe Intel) qui développent des lidars, un capteur laser indispensable pour l’automatisation de la conduite.

Salon de Munich : exit les gros moteurs

Les temps changent… Si le salon de Francfort était le temple des gros moteurs, le salon de Munich se concentre davantage sur les véhicules électriques et sur la large palette de la nouvelle mobilité : de la trottinette jusqu’au drone. Valeo, quant à lui, dévoilera en première mondiale des nouvelles bornes de recharge pouvant alimenter tous les véhicules électriques, quel que soit leur voltage et offrant des fonctionnalités de pilotage intelligent de l’énergie (pour une électricité verte et moins coûteuse). L’hydrogène répondra également présent avec le futur X5 i Next Hydrogen de BMW et le fabricant de piles à combustible ElringKlinger. Plus surprenant : Airbus sera de la partie dans le cadre de la société Neorizon, qu’il a formée avec LM Industries (propriétaire de Local Motors, un fabricant de navettes autonomes). Dans un campus près de Munich, les deux partenaires proposent de produire en petite série des véhicules destinés à la mobilité urbaine.

Trois zones d’expositions du salon de Munich

Pour que le salon attire de nouveaux les foules, les organisateurs ont 3 zones d’exposition, dont une au cœur même du centre-ville de Munich. Cet « Open Space » permettra de montrer au grand public, dans les zones les plus fréquentées, les futurs concepts de mobilité ainsi que les technologies de demain, sous la forme d’expériences immersives.
Un espace, baptisé « Blue Lane », permettra même de tester ces véhicules – principalement à faible émission – en effectuant un vrai parcours en ville, entre le palais des expositions et le centre-ville. Enfin, le « Summit », lieu de rencontre privilégié des professionnels et le lieu de présentation des nouveautés, se déroulera sur le parc des expositions de Munich. L’espace se concentrera sur les innovations et la présentation de modèles inédits, plutôt que sur des gammes complètes de produits.