Réparer sa voiture : coût moyen qui passe à 572 € en France

Dans sa dernière étude annuelle sur la répartition des sinistres pour les véhicules neufs et les véhicules d’occasions, CarGarantie montre que le prix faire réparer sa voiture augmente pour la cinquième année consécutive. Le coût moyen d’une réparation est désormais de 572 euros… On apprend également que les pannes les plus fréquentes rencontrées par les acheteurs de voitures concernent le système d’alimentation, l’installation électrique et le moteur.

réparer sa voiture

Durée de lecture estimée: 3 minutes

Une augmentation régulière

Le spécialiste de l’extension de garantie CarGarantie a analysé un million de garanties chez tous les constructeurs et modèles de voitures du marché pour étudier le montant des réparations que doivent payer les propriétaires de voitures. Sans surprise, le prix de ces réparations ne cesse d’augmenter, années après années, aussi bien pour les voitures neuves que pour les voitures d’occasion. Une augmentation régulière et continue depuis cinq ans et qui pourrait bien se poursuivre dans les années à venir, avec notamment le prix des pièces détachées qui ne cesse de grimper…

572 euros en moyenne pour réparer sa voiture

Le coût moyen pour une réparation a augmenté depuis les dernières années. Alors qu’il était de 551 euros en 2019, il s’élève donc désormais à 572 euros. Une augmentation de 21 euros par réparation en un an, ce qui est relativement important. D’autant que ces coûts moyens de réparation ont augmenté de 70 euros depuis 2016 !

La survenance des pannes reste stable pour les voitures d’occasion

Les acheteurs de voitures d’occasion peuvent souffler : la majeure partie des pannes intervient avant 25 000 kilomètres. Pour ce qui est de la survenance des sinistres, selon l’étude, malgré quelques légères différences notées entre 2018 et 2019, les pourcentages sont restés stables entre 2019 et 2020. Dans le détail, 29 % des sinistres se sont produits au cours des 5 000 premiers kilomètres, contre 29,6% l’année dernière et 19,4 % après plus de 25 000 km, contre 18,4% l’année précédente. On remarque une évolution plus nette dès lors que l’on prend en compte, non pas les kilomètres, mais les jours : alors qu’en 2019, 21,1 % des pannes s’étaient produites après 360 jours, elles sont passées à 22,9 % en 2020.

Les pannes moteur sont les plus chères lors d’une réparation

Les chiffres n’ont pas changé : les sinistres les plus coûteux sont les mêmes que l’année dernière. Ainsi, pour les voitures d’occasion, la première place est toujours occupée par le moteur : il représente à lui seul 23,6 % des coûts (23,74 % l’année dernière). Plus loin arrive le système d’alimentation turbocompresseur inclus avec 18,8 %, puis la boîte de vitesses avec 11,8 %. Arrive ensuite l’installation électrique, suivie de la climatisation.

L’étude montre quasiment les mêmes résultats pour les voitures neuves avec, à la première place des réparations les plus coûteuses, le moteur (21,4%), suivi par le système d’alimentation (20,7%) et l’installation électrique (12%). A la quatrième place, on retrouve également la boîte de vitesses suivi par l’électronique de confort et la climatisation.


La fréquence des sinistres reste la même

Autre information intéressante relevée par l’étude CarGarantie : la fréquence des sinistres. Autrement dit, quelles sont les pannes qui reviennent le plus souvent pour les voitures d’occasions ? Comme pour l’année dernière, les pannes les plus fréquentes concernent, dans l’ordre, le système d’alimentation avec 19,7%, suivi par l’installation électrique (18,3%) et le moteur (10,7%).

Les résultats pour les voitures neuves sont à peu près similaires, exceptée la troisième place du classement occupée, non pas par le moteur, mais par l’électronique de confort. Aux première et seconde places, on retrouve bien le système d’alimentation (20,2%) et l’installation électrique (19,6%).