Pourquoi craquer pour des occasions récentes ?

On les appelle parfois, « occasions 0 km » ou occasions récentes. Ce sont surtout des voitures immatriculées neuves, ou pratiquement neuves, qui peuvent se révéler être de très bonnes affaires lorsque l’on souhaite s’offrir une voiture moins chère.

occasions récentes

L’achat neuf permet de se rassurer. C’est le moyen de se prémunir des tracas que peut occasionner une voiture déjà ancienne, de bénéficier des dernières innovations technologiques et d’une auto récente même après trois ans d’usage lorsque l’on songera à sa revente. Mais entre une voiture totalement neuve, et une occasion très récente (moins de 6 000 km et parfois une dizaine de km seulement), quelle différence ? Aucune au niveau de l’état mécanique de l’auto, ni de sa valeur. Pourtant, ces « occasions récentes » ou « 0km » sont souvent vendues entre 10 et 20% moins cher que la même voiture neuve. La différence tient dans une simple plaque d’immatriculation. Car en France (et c’est une exception européenne), toute voiture qui dispose de sa carte grise (et donc de sa plaque) ne peut plus être vendue au prix du neuf, car ne peut plus être considérée comme telle. Sauf que les concessionnaires, pour des raisons administratives, ou pour permettre à leurs clients d’essayer leurs modèles, se doivent d’immatriculer quelques voitures. Et au moment de s’en séparer ils concèdent de très intéressantes remises. Des autos à retrouver dans leurs shows-rooms, bien sûr, mais aussi sur Vivacar. Et non seulement elles sont neuves, mais elles disposent de la garantie qui court sur deux, trois, cinq, voire sept ans selon les marques, avec un kilométrage illimité ou non. De plus, ces autos ont un autre avantage, plutôt inestimable pour les impatients : elles sont disponibles de suite, alors que pour certains modèles, les délais s’allongent parfois de plusieurs mois. Reste que, comme pour toute bonne affaire, il convient d’être aux aguets, sur le site, comme dans les shows rooms, pour ne pas rater sa futur acquisition. Car ce type d’auto à tendance à se vendre aussi vite qu’il est exposé. Quelques exemples d’occasions ultra-récentes à saisir.

Peugeot 3008 : le best-seller

C’est la rançon de la gloire : victime de son succès, le Peugeot 3008 exige de longs délais de livraison lorsque l’on souhaite se l’offrir neuf. Pour éviter cette attente, l’alternative s’appelle occasion récente. Il dispose d’un 2.0 HDI 150 ch diesel et, bien évidemment, d’un fabuleux châssis PSA ainsi que de l’I-cockpit et de son petit volant.

Le premium moins cher

Peur de s’offrir une voiture haut de gamme ? Le SUV Volvo XC60 est au prix d’une berline généraliste neuve. Mais il bénéficie de l’exceptionnelle finition suédoise, du moteur D4 de 190ch diesel et de la finition haute Initiale Edition. En plus, il dispose de quatre roues motrices, et d’une boite auto à huit rapports.

Un Espace pour prendre le large

Le Renault Espace coûte bien moins cher que le même modèle non immatriculé. Son moteur est brillant et très économique 1.6L diesel de 160ch. Sa boite de vitesse n’est autre que la BVA robotisée EDC à 6 rapports. Quant à l’équipement de cette version Intens, il est plus complet que complet.

L’hybride au prix de l’essence

Une voiture hybride est toujours plus chère que son homologue essence ou diesel, batterie oblige. Sauf la Toyota Yaris. Une économie qui ne se limite pas à son prix d’achat, puisque la Japonaise, équipée de son double moteur électrique et essence, consomme que très peu.