Portrait robot de la voiture moyenne des Français

Plus petite, moins polluante, plus chère : telles sont les caractéristiques de la voiture moyenne des Français en 2020. C’est ce qui ressort de la dernière étude de L’Argus qui propose chaque année un portrait-robot de Voiture Moyenne de France.

voiture moyenne des Français

Durée de lecture estimée: 3 minutes

Depuis 1953, L’Argus passe au peigne fin les 300 premiers modèles vendus dans l’année et en relève une quinzaine de caractéristiques comme la dimension, la cylindrée, le prix ou encore la puissance. Toutes ces données recueillies sont ensuite mixées dans les ordinateurs des data scientistes pour obtenir le portrait-robot de la voiture moyenne des Français.

Innovation importante, cette année, dans le mode de calcul de L’Argus, les chiffres de consommation et de rejet de CO2 sont exprimés selon le nouveau cycle d’homologation WLTP, et non plus selon le cycle NEDC.

Le résultat obtenu est forcément riche en enseignements, puisqu’il permet d’obtenir pour chaque segment le portrait de la voiture moyenne des Français que l’on peut aisément comparer avec celui des années précédentes.

Un contexte de crise sans précédent

La nouvelle étude de l’Argus sur la voiture moyenne des Français s’inscrit dans un contexte de crise sans précédent pour l’automobile, à cause de la pandémie de la Covid 19, certes, mais aussi d’une industrie en pleine mutation qui cherche un second souffle. Comme le précise l’Argus, il faut en effet remonter 45 ans en arrière pour trouver un si faible volume de ventes de voitures en France : 1,65 millions de voitures vendues en 2020, soit une baisse de 25,5% des immatriculations.

La Voiture Moyenne des français Neuve 2020

C’est une tendance qui a véritablement débuté en 2018, les Français privilégient les voitures plus petites, moins polluantes, mais mieux équipées. Ce résultat est confirmé par les constructeurs eux-mêmes qui constatent que leurs clients privilégient avant tout le confort et la connectivité aux performances et au plaisir au volant… Nous sommes bien entrées dans une nouvelle aire.

Dans les chiffres présentés par l’étude de l’Argus, cela donne donc une voiture moyenne des français avec des caractéristiques revues à la baisse par rapport à 2019, à savoir moins 12 cm3 en cylindrée, 7 kg plus légère, moins 2 cm en longueur et moins 4 km/h en vitesse de pointe… Résultat : la voiture moyenne des Français en 2020 coûte 26 789 euros, consomme 4,6 litres/100 km, pèse 1 242 kg, émet 105 g/km de CO2 et affiche une puissance de 118 cv.

Le malus écologique oriente les achats

On le voit nettement dans les chiffres de l’étude, l’aspect écologique est devenu primordial pour les acheteurs. En effet, la voiture type des Français en 2020 consomme moins, puisqu’elle réduit ses émissions de CO2 de 8 g/km et gagne 0,2 litres/100. Du coup, les ventes de voitures électriques (+159% en un an) et hybrides (94%) explosent.

Au niveau du gabarit, on se rappelle que les véhicules urbains avaient dominé le marché l’année dernière, en particulier les petits SUV qui se plaçaient à la seconde place des voitures moyennes des Français, devant les compacts. La tendance se confirme cette année.

Au demeurant, comme le rappelle L’Argus, « le malus écologique oriente plus que jamais les choix des acheteurs et, par voie de conséquence, façonne le portrait-robot de la voiture moyenne ». En revanche, même s’il se vend plus de véhicules citadins, le prix moyen, même s’il baisse de 292 euros, demeure à un niveau très élevé.

En route vers l’électrification

Pour Olivier Favier, directeur général du Groupe Argus, « la tendance amorcée en 2018 se confirme : les Français tendent à acheter des véhicules moins longs, mieux équipés mais surtout moins polluants. On observe un vrai virage vers l’électrification, qui concorde avec les politiques publiques mises en place notamment avec la loi d’orientation des mobilités. Les années qui viennent seront cruciales pour les constructeurs automobiles. La fin annoncée des moteurs thermiques, en 2035, les contraint à se réinventer ».