Plus belle voiture de l’année 2020 : c’est vous qui décidez

Contrairement à la voiture de l’année, choisi par un jury professionnel, la voiture de l’année, remise fin janvier, est élue par le public. Qui va l’emporter, entre le SUV Ford Puma, la Mazda 3, la Peugeot e-208, la Mercedes CLA et le Land Rover Defender ? Réponse dans un peu plus d’un mois. 

Land Rover Defender -
Plus belle voiture de l’année

C’est le rituel automobile du début de chaque année. Au mois de janvier prochain, comme tous les ans, sera décerné le prix de la plus belle voiture de l’année, au cours du festival international de l’automobile 2020. Attention, il ne s’agit pas du prestigieux prix de la voiture de l’année, qui est élue par un jury de 56 journalistes auto européens et remise au prochain salon de Genève au printemps. La différence entre les deux trophées ? Celui qui sera remis à Paris en début d’année est le fruit des votes des internautes qui désignent leur modèle préféré. Évidemment, ils n’auront à juger que du seul design des candidats, la plupart d’entre eux n’ayant pas pu essayer les modèles en lice. 

Plus belle voiture de l’année : Un seul SUV en compétition

La Peugeot 508 l’avait emporté l’an passé, et le suspense reste entier durant un mois et demi encore puisque la gagnante 2020 sera récompensée le 29 janvier prochain. En examinant les modèles soumis à l’approbation des internautes, qui peuvent déjà voter sur le site des organisateurs, un premier constat s’impose : un seul SUV est en lice cette année. Il s’agit du Crossover urbain Ford Puma, un nom que le constructeur réservait autrefois à l’un de ses coupés. Ce modèle, lancé l’an prochain, va remplacer l’Ecosport qui n’a pas vraiment eu le succès escompté.

L’imposant Defender en lice

Si le petit Ford est le seul SUV candidat à la victoire, un véritable 4×4 tentera de lui ravir la palme. Il s’agit du mythique Land Rover Defender qui se renouvelle lui aussi ces temps-ci. Mythique, il l’est à plus d’un titre puisque le costaud anglais existe depuis 1948. S’il a évolué entre temps, il n’en reste pas moins un engin aux formes rustiques non dénuées de charme.

Une électrique pour donner la réplique

Face à ces autos hautes sur pattes, des voitures plus traditionnelles vont tenter de s’imposer au concours de la plus belle voiture de l’année. C’est le cas de la nouvelle citadine du Lion. La Peugeot 208 est nominée dans sa version électrique e-208. Une nomination logique, étant donné l’impressionnant travail de design réalisé sur cette nouvelle version, en comparaison avec l’ancien modèle, plus fade, qui lui a valu de se retrouver derrière la Renault Clio dans les chiffres de vente en France. Dotée de 136ch, la version à watts est la plus puissance de la gamme de la citadine.

Plus belle voiture de l’année, Mazda 3 : l’ovni en compétition

Autre challenger de la plus belle voiture de l’année : la nouvelle compacte Mazda 3 n’est pas dénuée de charme. Son design particulier pourrait faire la différence. D’autant qu’il est allié à des motorisations particulières elles aussi. Les blocs Skyactiv réussissent le tour de force de ne pas céder aux sirènes du downsizing (réduction de la cylindrée), tout en consommant aussi peu que les motorisations qui en passent par ce procédé.

Le premium allemand toujours partant

Également en lice pour la plus belle voiture de l’année, la Mercedes CLA, version berline de la compacte Classe A renouvelée va tenter de convaincre les électeurs grâce à son dessin spectaculaire. Il en va autant de la BMW Série 2 Gran Coupé, une version berline-coupé de la série 1. Pourquoi d’autres, plus grandes, et plus chères autos allemandes ne sont-elles pas candidates ? Tout simplement parce que le règlement du concours impose que le prix des autos concurrentes ne dépasse pas 60 000 euros. Ce qui limite le choix. Un choix que les internautes peuvent faire d’ores et déjà.

Partagez l'article sur :