Payez-vous votre assurance automobile au juste prix ?

prix-assurance-auto-header

Les tarifs des assurances auto varient en fonction des régions, du type de véhicule, de l’expérience du conducteur, mais aussi des compagnies d’assurance. Et les disparités sont parfois significatives. Certes, l’assurance est obligatoire, mais est-il cependant possible d’économiser sur cette ligne de budget ? Certainement ! Ces quelques conseils vous permettront de savoir si vous payez votre assurance au juste prix.

Comparez

De nombreux sites en ligne permettent de comparer votre tarif par rapport à la concurrence. Et la cotisation varie parfois énormément pour un même profil. Comparez, faites des devis. Si vous trouvez moins cher ailleurs, n’oubliez pas que vous pouvez changer d’assurance à tout moment lorsque vous avez atteint une année d’engagement chez votre assureur actuel. Attention cependant de vérifier que les garanties proposées « ailleurs » sont identiques.

Analysez vos besoins

Si vous pensez payer trop cher votre assurance, essayez d’en analyser les raisons. Certaines régions, certains véhicules coûtent beaucoup plus cher en assurance que d’autres. Vous habitez dans une région à « risque plus élevé » ? Vous circulez principalement en ville ? Avez-vous réellement besoin d’une grosse berline allemande ? Vous êtes jeune conducteur, est-il indispensable de rouler en voiture neuve ? Bref, de nombreux critères vous permettent d’étudier précisément votre situation et vous verrez que les économies sont effectivement possibles. Les tarifs étant notamment calculés sur la valeur de remplacement, la cotisation sera d’autant plus élevée que votre véhicule est haut de gamme. Et si vous optez pour une couverture maximale, les prix grimpent encore ! Certes, conduire une belle auto procure un certain plaisir. Mais comme dit l’adage, « tout vient à point à qui sait attendre« .

Comment payer moins cher son assurance auto ?

Si vous pensez payer trop cher votre assurance, des solutions existent, en voici quelques-unes :

Une voiture moins puissante :

À modèle identique, les tarifs varient en fonction des motorisations. Le choix d’une cylindrée inférieure permettra de réduire la note.

Un véhicule d’occasion :

La valeur vénale d’une auto diminue jusqu’à 40 % les deux à trois premières années. Cette baisse aura également une influence sur votre cotisation.

Une formule adaptée :

Si votre véhicule est déjà ancien, avez-vous réellement besoin d’être assuré « tous risques » ? Les formules de base auxquelles on ajoute parfois quelques options, comme le bris de glace ou la garantie conducteur, permettent de faire de réelles économies tout en correspondant parfaitement à vos besoins. A vous de bien choisir la formule qui vous convient.

La franchise :

Les compagnies d’assurance proposent généralement des grilles tarifaires distinctes en fonction de la franchise appliquée. Une augmentation de cette dernière peut être une bonne solution pour faire baisser la cotisation, notamment si vous êtes bon conducteur.

L’assurance au kilomètre :

Proposée par la majorité des assureurs, l’assurance au kilomètre est un excellent moyen de réduire sa cotisation. Sachez cependant que cette formule s’adresse aux conducteurs parcourant de 5 000 à 8 000 kilomètres par an selon les compagnies. Mais attention, en cas de sinistre, tout dépassement de kilométrage sera sanctionné par l’application d’une franchise conséquente. Cette formule est à réserver uniquement aux « petits rouleurs ».

Utilisez les transports publics :

Il est désormais possible de réduire jusqu’à 10 % sa cotisation d’assurance sur présentation d’un justificatif d’abonnement aux transports publics. Si tel est le cas, rapprochez-vous de votre assureur. S’il refuse, allez voir la concurrence.

Assurer son véhicule coûte cher, notamment lorsqu’on est jeune. Si la fidélité par rapport à son assureur était de mise il y a encore quelques années, les mentalités ont changé et le temps est à l’économie. Les moyens actuels permettent de comparer en quelques clics. N’hésitez donc pas, le jeu en vaut la chandelle.

Partagez l'article sur :