Occasions Mazda : les plus italiennes des voitures japonaises

Elles ont du style et de la sportivité, mais les Mazda ont un petit plus que les voitures latines n’ont pas toujours : une extraordinaire fiabilité, d’où leur cote plutôt élevée.

C’est l’un des rares constructeurs indépendants de la planète. Et si Mazda n’est pas la plus grande marque du monde automobile en termes de ventes, elle est l’une des plus attachantes et ses clients lui sont très fidèles. Car ses ingénieurs ont toujours le dernier mot sur les hommes du marketing, ils ont le (rare) bonheur de concevoir des produits qui procurent du plaisir, même lorsqu’ils concoctent des SUV. Même liberté pour les designers de la maison qui dessinent des autos, qui, si elles n’obeissent pas toujours aux standards de la mode, ne laissent pas indifférents. En plus, cette marque atypique figure toujours parmi les meilleures en terme de fiabilité. Autant d’atouts qui permettent aux Mazda de conserver une excellente côte sur le second marché, et que les connaisseurs s’arrachent.

CX3 : Mini-SUV de sport

Créer un mini-suv lorsque l’on s’appelle Mazda, c’est permettre à son conducteur de prendre du plaisir même à bord d’une petite familiale. Pari réussi avec ce CX3, dérivé de la Mazda 2 et qui donne la sensation d’être en hauteur sans pour autant délaisser la postion de conduite d’une vraie berline. Vendu avec desux moteurs, un essence de 120ch et un diesel de 105cg, il est disponible à partir de 14 700 euros sur Vivacar.

Mazda CX3

Mazda 3, compacte royale

Ce n’est pas la plus connue des compactes, domaine où elle rivalise en Europe avec les peugeot 308 et Volkswagen Golf, mais la mazda n’a rien à leur envier en terme de qualité de fabrication, et surtout pas en terme d’agrément de conduite. Sa suspension avant, équipé d’un système de G-vectoring lui confère le train avant le plus redoutable du segment. Cpté moteurs, son bloc essence 2L est à son aise. Quant au diesel de 150ch, il est tout simplement royal. Sa nouvelle version s’affiche à partir de 14 990 euros.

Mazda 3

CX5 : la référence

La deuxième génération de ce SUV compact est à l’image de la première : une référence. Mètre étalon, il l’est en terme de châssis, au comportement dépourvu de tout roulis, mais aussi en terme de moteur avec le fameux diesel de 150ch qui équipe toute les grandes Mazda. On ne change pas une équipe qui gagne et ce nouveau CX5 a surtout amélioré ses équipements technologiques.

Mazda CX5

Mazda 6 : routière de plaisir

On peut s’ennuyer à bord de certaines berlines. Même si le confort et la tenue de route y est meilleure que dans les SUV. Ce défaut, la Mazda 6 l’a gommé, grâce à ses lignes tendues et dynamiques. Grâce à ses motorisations, aussi. Ses moteurs de 175ch diesel, ou 194ch essence renvoie les concurrents généralistes à leurs chères études. Quant à son châssis, il donne la délicieuse impressions de conduire une auto plus courte et plus légère.

Mazda 6

MX5 : le roadster cultissime

Le mythe persiste depuis bientôt 30 ans. Crée en 1989, le roadster MX5, baptisé Miata dans de nombreux pays a été crée avec un cahier des charges simplissime : une stricte deux places pas trop chère, cabriolet, très légère et munie d’une transmission arrière. Une auto entièrement axée sur le plaisir qui est devenue en peu de temps le cabriolet le plus vendu au monde. Sa quatrième génération, munie de deux motorisations essence de 131 et 160ch, apparue en 2015 répond toujours au même principe, même si désormais, son coût de développement est partagé avec Fiat qui, sur la même base, a présenté le Spider 124. Elle est disponible dès 27 990 euros sur Vivacar.

Mazda MX5

Toutes occasions Mazda sur Vivacar.

Partagez l'article sur :