Occasions Infiniti : un air d’exclusivité

Un peu confidentielles en France, ces hauts de gammes japonaises offrent à leurs conducteurs, outre leur fiabilité et leurs qualités premium, une manière de rouler différente. Tour d’horizon des occasions Infiniti. Avec seulement 486 unités vendues au premier semestre de cette année, Infiniti n’est pas au mieux de sa forme. Pourtant, la filiale premium de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi vaut la peine de s’y attarder. Car si la marque, présente depuis 10 ans seulement en France, reste confidentielle, ses modèles ne manquent pas de charme, ni de fiabilité, et encore moins de sportivité. Un cocktail que l’Amérique du Nord plébiscite et qui peut séduire les Européens qui souhaitent se détourner de la triplette du haut de gamme allemand Audi, BMW, Mercedes. Compactes, berlines ou SUV, le catalogue Infiniti est suffisamment complet pour que chacun puisse y puiser. Avec, en prime sur certains modèles : un système hybride assez exclusif qui utilise l’électrique non pas seulement comme une manière de faire baisser les émissions de CO2, mais aussi pour donner à la voiture un surplus de puissance. Quand plaisir et préservation de l’environnement ne sont pas contradictoires.

Infiniti Q30

Infiniti-Q30

Elle ressemble à un SUV, pourtant c’est une berline compacte. L’infiniti Q30 (4.42m), à l’excellente qualité de fabrication, est conçue sur la plateforme de la Mercedes Classe A. A son volant, l’automobiliste est placé dans une position très confortable, en hauteur. Et un écran multimédia tactile 7 pouces intégré dans la planche de bord s’avère performant et bien pratique. L’habitabilité à l’arrière n’est pas son point fort : un imposant tunnel de transmission prive l’Infiniti Q30 d’une place centrale. Idem pour le volume de coffre peu important : 368 litres seulement, ce qui la situe loin des références de la catégorie. Sur la route, tout se passe bien à condition de conduire tranquillement. A plus haute vitesse, la belle Q30 a tendance à balloter ses passagers, la faute à son centre de gravité élevé. Mécaniquement, en revanche, c’est une auto très fiable.

Infiniti Q50

Infiniti-Q50

Avec sa plastique bien différente des autres, elle remplace la méconnue G37 et veut concurrencer l’Audi A4. L’Infiniti Q50 offre de belles places à l’arrière et un vaste coffre de 510 litres. A bord, l’univers est soigné : de bons matériaux et de la technologie à gogo. Au volant, elle est agréable à conduire mais la boite automatique associé à l’unique diesel de 170 ch est lente. La version hybride, en revanche, est la plus performante du segment, devant les Lexus IS 300h et BMW Série 3 ActiveHybrid.

Infiniti Q60

Infiniti-Q60

L’infiniti Q60 est un coupé de luxe à la plastique très jolie et au contenu technologique renforcé. La sellerie est confortable, aux places avant seulement : les places arrière sont à réserver aux petits gabarits ou aux courts trajets. Quant au coffre, il offre 342 litres seulement. Le 6 cylindres de 405 ch paraît sportif sur la papier. Mais attention : le Q60S est un agréable coupé GT et non un sportif.

infiniti Q70

Infiniti-Q70

L’infiniti Q70 invite aux longs voyages. La grande routière d’Infiniti, qui s’appelait autrefois M, n’est pas vraiment taillée pour la ville avec ses 4.94 m de long. Dans l’habitacle, une planche de bord imposante et une finition impeccable. Quant au confort, il est au rendez-vous avec de larges sièges moelleux et un espace aux jambes généreux. Ses prestations routières sont convaincantes : le diesel de 167 ch est taillé pour rouler loin et longtemps avec une consommation sobre de 6l/100km. Le Q70 est une bonne alternative aux allemandes.