Occasions Dacia : le low cost premier de la classe

Elles figurent parmi les voitures les plus vendues aux particuliers alors qu’au départ, personne ne donnait cher de la peau des Dacia. 14 ans après le lancement de la marque sous la bannière Renault, tous ses concurrents l’envient.
C’est sans aucun doute l’une des plus grandes réussites industrielles de ces dernières décennies. Lorsque Louis Schweitzer, président de Renault de l’époque rachète le constructeur roumain Dacia en 1999, tout le monde doute de l’opportunité de l’affaire. Et lorsqu’il décide d’en faire une marque low-cost distribuée d’abord dans les pays émergeants puis sur toute la planète, le scepticisme fut encore plus grand. Pourtant, lorsque la Dacia Logan débarque en 2004, à 5 000 euros, le succès est immédiat. Le secret de la nouvelle marque ? Au-delà de ses prix canons, les modèles disposent de mécaniques éprouvées et ultra-fiables. Reste un design controversé. Il ne le sera plus dès 2010 et l’apparition du Duster dont le succès dépasse toutes les espérances. A l’époque, l’engin nécessite de tels délais de livraison que certains modèles d’occasion se revendent plus chers que les neufs. Une rançon de la gloire qui n’a plus court, l’usine roumaine est secondée par une autre unité de production à Tanger au Maroc et aujourd’hui toute la gamme est disponible neuve, bien entendu, mais également d’occasion.

Sandero Stepway

dacia-Sandero-Stepway

En 2017, c’était la 6ème meilleure vente sur le marché français. La Sandero restylée a donc fait fureur l’an dernier. C’est un petit SUV, fort bien motorisé et très bien équipé. Et dont la version Sandero se distingue par des protections au niveau des boucliers, des élargisseurs d’ailes en plastique et des barres de toit. Avec le restylage 2017, la Sandero Stepway reçoit une toute nouvelle signature lumineuse et une nouvelle calandre qui se rapproche de celle du Duster. Dans l’habitacle, une nouvelle sellerie avec une maille effet 3D et un nouveau volant qui rehausse le standing de l’habitacle. Sur la route, les mêmes sensations de conduite car le châssis n’a pas été modifié. La direction est assez précise et le confort présent. Le moteur de 90 ch ne manque pas de ressource. Il s’essouffle juste un peu en cas de forte montée. Sinon, il fait preuve d’une belle souplesse et d’une belle polyvalence.

Logan

dacia-Logan

La Dacia Logan propose des tarifs imbattables sur le marché du neuf. Et d’occasion, ses tarifs tournent autour de 10 500 euros avec le moteur dCi 90, bien connu au sein du groupe Renault, et qui demeure une valeur sûre. Avec son look moderne, son immense coffre et sa très forte dotation d’équipements, le break Logan, qui a adopté l’appellation « Stepway », gâte les automobilistes. Lui aussi a rehaussé sa garde au sol de 50 mm, et a ajouté des boucliers et des passages de roues en plastique pour faire baroudeur. Dans l’habitacle, rien ne fait low cost : commandes de vitres électriques, des aérateurs circulaires et un nouveau volant pour la version restylée 2017. La Logan reste une auto familiale avec 573 litres de volume de chargement voire 1 517 litres banquette arrière rabattue. Les places arrière permettent à deux passagers de voyager confortablement, la place du milieu étant plus étroite. Enfin, niveau fiabilité, la Logan est irréprochable. A ne pas négliger lorsque l’on cherche une voiture spacieuse, très confortable et avec un coffre XXL.

Duster

dacia-Duster

Il est fabriqué en Roumanie et constitue un véritable coup de génie commercial. Le Dacia Duster s’est fait une place au soleil dans le segment à la mode des SUV. Depuis son restylage en 2013, il a gagné en élégance. Et sur le plan technique, le Duster a largement progressé aussi. Pour être dans les clous des normes Euro6, son moteur essence 1.6 16v de 105 ch a été réétudié et développe à présent 115 ch. Ce quatre-cylindres constitue désormais l’offre de base du Duster dont le prix du neuf débute à 11 990 €. La seconde motorisation essence est un plus moderne 1.2 TCe 125 ch, pouvant être associé à une transmission intégrale 4×4. En diesel, la gamme s’articule autour du très fréquent 1.5 dCi, en 90 ch ou 110 ch, le plus puissant des deux pouvant adopter une transmission à quatre roues motrices ou une boîte 6 vitesses robotisée EDC à double embrayage. D’occasion, ses tarifs débutent à 9490 euros (110ch, 2013) et vont jusqu’à 15 990 euros (110 ch, 2016).