Occasions BMW : sportives et allemandes à la fois

Rien ne semble arrêter la réussite de la marque de Munich dont la gamme très étendue bénéficie toute entière de la bonne image du constructeur.

Si certains constructeurs connaissent des jours incertains, le groupe bavarois ne s’est jamais aussi bien porté. Après une année de réussite historique en 2017, l’entreprise prévoit déjà de faire plus fort encore cette année. Son excellente image de fiabilité et de dynamisme, à laquelle s’ajoute une gamme ultra large, du monospace à la pure sportive en passant par le SUV, lui permettent de toucher tous les types de clients. Focus sur quelques modèles toujours très côtés du constructeur munichois.

Série 1 : la compacte

La série 1 est la première véritable berline compacte de BMW. Aucun avis négatif sur sa fiabilité, contrairement à ses tarifs d’occasion qui restent assez élevés. Il faut dire que la Série 1, avec la propulsion conservée, est l’une des compactes qui remporte le plus de succès. Cette dernière jouit de motorisations qui passent d’un sage 115 ch 116i au sportif 265 ch 130i essence, ou encore du 118d de 122 au 143 ch ainsi que du 120d 163 puis 177 ch en diesel. Véritable plaisir à conduire, la série 1 est, malgré ses performances, d’une belle sobriété. Niveau équipements de sécurité, rien ne manque et elle offre des rangements astucieux. Sa tenue de route est irréprochable et son hayon (une première sur BMW) s’avère bien pratique. Qu’elle tourne à l’essence ou au diesel, la bonne affaire est difficile à dénicher sur une Série 1. Les cotes restant très soutenues. Même chose pour l’assurance : les prix sont en moyennes très élevés et dans l’ensemble 25 % plus cher qu’une berline compacte équivalente française ou même allemande. A partir de 13 890 euros sur Vivacar.

Série 3 : la traditionnelle

D’occasion, grâce à son excellente fiabilité, la série 3 est une bonne option. Sur le net, les annonces regorgent, les modèles diesels ( 318d et 320d) étant en grande majorité. Et du même coup, les tarifs de ces modèles baissent. Premier prix d’entrée sur Vivacar.fr : 17 840 euros (316d, 2014, 82 000 km). A ce tarif, de nombreuses série 3 affichent allègrement plus de 130 000 km au compteur. Si, sur le plan de la fiabilité, cela n’est pas dérangeant, attention tout de même aux gros frais d’entretien qui approchent. De vrais bons plans apparaissent dès 20.000 euros. Le choix devient alors plus pertinent du point de vue kilométrage. Ainsi, beaucoup de modèles s’affichent sous la barre des 80 000 km. Exemple sur Vivacar : une 318d Lounge de décembre 2015 avec 44 800 km au compteur à 21 490 €, soit 45 % sous le neuf de l’époque. Et c’est une première main.

I3 : l’électrique premium

C’est une électrique crédible qui est entrée en concession en novembre 2013. Les annonces en occasion de la BMW i3 ne sont pas très nombreuses : une quinzaine sont proposées sur Vivacar entre 21 990 euros (modèle 2015 de 14 000 km) et 37 900 euros (modèle 2017 de 3500 km). Si son look directement identifiable avec ses anneaux cerclés de bleu ainsi que les bas de caisse surlignés de la même couleur, ne font pas l’unanimité, ses caractéristiques techniques sont déjà beaucoup plus convaincantes. Grâce à son châssis en aluminium et à son habitacle en plastique renforcé de carbone, l’I3 ne pèse que 1 195 kg malgré ses batteries lithium-ion d’une capacité de 22 kWh, un chiffre étonnant pour une auto électrique. Comme une Mini Cooper S, elle expédie le 0 à 100 km/h en 7,2 s et offre une autonomie de 200km. Et elle peut même parcourir 150 km de plus grâce à son prolongateur d’autonomie installé juste à côté du moteur électrique sous la forme d’un bicylindre essence de 34 ch.

Toutes les occasions BMW sur Vivacar