Nissan Qashqai 3 : la grosse nouveauté de l’année

Les premières photos du Nissan Qashqai 3 ont été dévoilées. La présentation officielle du best-seller du constructeur japonais aura lieu le 18 février prochain.

Nissan Qashqai 3

Photos et courte vidéo sur les réseaux pour donner un aperçu de ce à quoi ressemblera le Qashqai 3. Nissan a commencé son teasing à quelques jours de la présentation officielle de son crossover qui cartonne. Celui qui fait partie du Top 10 des autos les plus vendues en Europe joue gros. Le Qashqai, le pionnier des crossovers, a pris quelques rides et a vu ses ventes diminuer ces dernières années.

Nissan Qashqai 3 : le pionnier du segment crossover

La concurrence est rude sur le segment des crossovers. Le Volkswagen Tiguan, la Peugeot 3008, le Ford Kuga et le Hyundai Tucson notamment, donnent du fil à retordre au best-seller nippon. En 2007, Nissan avait eu le nez creux en créant la surprise avec son Qashqai. Alors que la mode était aux monospaces compacts, le constructeur japonais avait réussi à imposer le concept de crossover sur le marché européen. En 2017 encore, le Qashqai demeurait le SUV le plus vendu en Europe (2.3 millions d’exemplaires écoulés). Depuis, malgré son restylage et ses nouvelles motorisations, l’engin a su rester à la page et continue à séduire les familles en quête de confort (grâce à une suspension bien calibrée) et de technologie à bord. Son plus gros défaut ? La concurrence. Car cette dernière s’est étoffée avec le dynamique Peugeot 3008, la Citroën C5 hypra confortable et le très côté VW Tiguan. De plus, dépourvu de banquette coulissante, la modularité du Qashqai en pâtit, quant au coffre, il n’est plus non plus une référence du segment. 

Qashqai 3 : de sérieuses mises à jour

Puisque les ventes du Qashqai chutent ces dernières années, Nissan n’a pas hésité à revoir en profondeur sa poule aux œufs d’or. Design plus musclé avec des optiques en boomerang notamment qui lui donnent plus de présence, pavillon flottant plus à la mode et présentation à bord plus soignée : le Nissan Qasqhai 3 a mis la gomme pour se rendre plus attrayant. Au chapitre connectivité, cette troisième génération voit aussi 

l’arrivée d’un nouveau système d’info-divertissement et d’un affichage tête-haute de 10,8 pouces. Les systèmes Android Auto et Apple Carplay devraient également être de la partie. Le SUV japonais s’est agrandi (+3,5 cm de long, +3,2 cm de large et +2,5 cm de haut) car une de ses priorités est bien d’offrir plus d’espace aux passagers arrière grâce à un empattement allongé (de 2,65 à 2,67 mètres) qui permettra d’étendre un peu plus les gambettes et une garde au toit qui a progressé d’1,5 cm. Idem pour le coffre qui a grappillé une cinquantaine de litres par rapport à l’ancienne mouture. Enfin, côté technique, grosse mise à jour au programme également : le Qashqai 3 va inaugurer une évolution de la plate-forme CMF-C. Cela lui permettra de perdre du poids et d’offrir plus de plaisir au volant. La direction devrait être plus directe, et le confort encore plus présent avec de nouvelles suspensions McPherson.

L’arrivée de l’hybride e-Power

Nissan a dévoilé l’offre de moteurs du Qashqai 3 qui se passera désormais du diesel. L’événement :  une nouvelle motorisation hybride, avec la technologie ePower (et non pas la motorisation E-Tech de Renault), proposée pour la première fois en Europe. Cette technologie a un fonctionnement particulier : il s’agit d’une configuration hybride en série, ce qui signifie que le moteur essence est utilisé pour générer de l’électricité et n’a pas de liaison mécanique avec les roues. C’est donc toujours le moteur électrique qui entraîne la voiture. Cette configuration permet, selon Nissan, d’obtenir des relances fluides et réactives. Il y aura également des blocs essences micro-hybrides 12 V AliS (Advanced Lithium-ion battery System), alimentée par un système de récupération d’énergie à la décélération.