Mondial de l’auto : les absents ont-ils tort ?

Ils n’ont jamais été aussi nombreux à bouder la grand’messe de la porte de Versailles qui ouvre ses portes ce jeudi. Pourtant, parmi les 13 constructeurs absents au Mondial de l’auto, certains ont de nouvelles autos que nombre de particuliers n’ont pas encore vu. C’est un record : le Mondial de l’auto 2018 n’a jamais connu autant de défections. Stands trop chers, rentabilité non assurée, fin d’une époque, les absents invoquent moult raisons pour justifier leur absence au salon de Paris qui se tient du 4 au 14 octobre. Mais s’ils n’ont pas de stand à la Porte de Versailles, la plupart d’entre eux font vivre leurs nouveautés de l’année, à travers leurs réseaux. Et certaines d’entre elles sont à peine sur nos routes. Florilège.

Volvo : l’absent récidiviste

Le suédois zappe Paris depuis plusieurs éditions, mais aussi Francfort. Il n’y a plus que le salon de Genève qui trouve grâce à ses yeux. Un salon où Volvo a dévoilé son nouveau break V60, rivale de l’Audi A4, BMW Série 3 et Mercedes Classe C. Ce break premium ne dispose que deux blocs diesel de 250 et 190 ch. Ceux qui réclament de la puissance devront patienter quelques mois et attendre l’arrivée d’une version hybride rechargeable qui devrait aligner plus de 200ch.

Ford, l’autre grand manquant

Absent-mondial-auto---Ford-Focus

Il avait jeté un pavé dans la mare en séchant l’édition 2016. L’américain récidive cette année, ce qui ne l’empêche pas de lancer, depuis la fin du printemps, sa nouvelle Focus, la compacte qui représente le gros de ses ventes en Europe.

Nissan et Mistubishi : membres de l’Alliance sans présence

Absent-mondial-auto-Outlander-PHEV

Affiliés à Renault, qui pouvait difficilement rater son salon national, Infiniti, Nissan et Mitsubishi ne seront pas de la fête, ce qui n’empêche pas le premier de présenter, juste après le Mondial un nouveau moteur sur son Qashqai. Quant au second, il vient de dévoiler une nouvelle version de son Outlander PHEV. Infiniti, lui, vient de dévoiler un concept-car issu de son coupé Q60, le Prototype 10.

Opel reste à la maison

Alors que l’Allemand est désormais entré dans le giron de PSA, il n’a pas le droit pour autant de se montrer à Paris. Il est vrai qu’Opel n’a pas de grande nouveauté à présenter, si ce n’est un moteur amélioré sur son SUV Grandland X.

Fiat, Alfa, ce sera sans eux

Pas de nouveautés, pas de salon. A part la version restylée du SUV Fiat 500X l’Italie est pauvre en nouveaux modèles cette année. Reste les Giuila et Stelvio d’Alfa Romeo, toujours aussi beaux à contempler qu’agréables à conduire.

Jeep boude Paris

Absent-mondial-auto-Jeep-Cherokee

Dans le giron du groupe Fiat, l’américain n’a pas eu droit à sa sortie parisienne. Pourtant, il vient de dévoiler la nouvelle version de son Cherokee en Europe.

Volkswagen, l’autre grand absent

Imaginer un salon de l’auto international sans la grande marque allemande eut été impensable il y a quelques années encore. Pourtant Volkswagen l’a fait, laissant ses filiales Seat, Audi et Skoda seules à la Porte de Versailles. Mais pour sa défense, Volkswagen n’a aucun nouveau modèle au programme cet automne.

Bentley : un lancement sans Mondial

Absent-mondial-auto-Bentley-Continental-GT

Autre membre du groupe Volkswagen, Bentley est en plein lancement de son nouveau coupé Continental GT. Un lancement qui se passera du salon, les riches clients potentiels pourront aller l’admirer dans les rares shows rooms français de la marque.

Subaru : le regret

Absent-mondial-auto-Subaru-XV

Quasi inconnu en France, alors que le Japonais cartonne en Amérique Nord. Malgré les qualités de ses autos, il est condamné chez nous en raison du malus dont souffre ses moteurs. Il vient pourtant de présenter une nouvelle version de son SUV XV.