Mondial de l’automobile : le salon des importateurs ?

Si les Français présentent quelques nouveautés au mondial qui ouvre ses portes au public ce jour, les marques étrangères font feu de tout bois, chez les généralistes comme chez les constructeurs premium. Suzuki, Hyundai, Audi, BMW, Mercedes, Toyota : autant de marques qui ne se sont pas déplacées au Mondial les mains vides, présentant parfois, des nouveautés en première mondiale au salon parisien. Et il y en a pour tous les goûts dans cette pléthore de nouveautés : du 4×4 rustique à la berline de luxe en passant par le SUV électrique. Visite guidée.

Suzuki Jimny : retour à l’essentiel

importateurs-mondial-auto-paris-suziku-jimny

Il est craquant le petit 4×4 japonais. Mais ce jouet pour adulte, il mesure moins de 4m est un tout-terrains, un vrai, pas un SUV de plus. Et il pourrait en remontrer à ses grands frère, beaucoup plus grands et bien plus chers. Carré comme un baroudeur, court comme un franchisseur, le Suzuki Jimny remplace une première version qui a fait le bonheur des amateurs durant une vingtaine d’années. Mais le retour du grimpeur ne vas pas se faire sans heurts. A 17 250 euros, il est certes, le 4X4 le moins cher du marché, mais il est malheureusement plombé en France par un malus de près de 3000 euros.

Hyundai : électrique et hydrogène au programme

importateurs-mondial-auto-paris-hyundai-nexo

Le Coréen n’est jamais là ou l’attend. Après avoir brillé par le rapport prix/équipements, voilà que Hyundai présente le premier SUV urbain électrique qui dispose, en plus, d’une autonomie de 480km. Le constructeur propose également au Mondial un autre SUV, gavé à l’hydrogène celui-là : le Nexo. Et comme il ne faut pas glisser tous ses œufs dans le même panier, la marque présente également une pure sportive : la version fastback de son I30N, dont le modèle cinq portes était à l’essai sur vivacar.fr.

Audi : le grand jeu

importateurs-mondial-auto-paris-audi-Q8

Rarement le constructeur allemand aura dévoilé autant de nouveautés à Paris. Entre le très grand SUV Q8, version coupé de son très logeable Q7 et concurrent direct du BMW X6, l’allemand dévoile également la nouvelle version de son SUV compact Q3, qui renouvelle sensiblement le style maison. C’est aussi l’occasion de célébrer un autre événement : la naissance de la seconde génération de l’A1, la petite citadine polyvalente du constructeur germanique.

BMW : Une série 3 en exclusivité parisienne

importateurs-mondial-auto-paris-BMW-Serie-3

C’est l’une des autos la plus attendue du salon, et le modèle le plus vendu du bavarois. La nouvelle Série 3 reste fidèle à ses principes et ses lignes ne sont pas chamboulées, seulement améliorées. Au programme des moteurs de cette septième vesrion : trois blocs essence et deux diesels. L’un d’eux perpétuera l’une des traditions maison : le fameux six cylindres en ligne. Une version M est évidemment prévue, ainsi qu’un hybride rechargeable. L’auto sera disponible au mois de mars prochain.

Mercedes : offensive SUV et monospace

importateurs-mondial-auto-paris-Mercedes-classe-b

Qui a dit que les monospaces étaient passés de mode ? Pas Mercedes qui récidive, en lançant une nouvelle version de son Classe B. Au menu, une ligne plus dynamique, mais un grand niveau d’habitabilité. Sa planche de bord adopte celle de la Classe A et sous le capot, on retrouve cinq moteurs déjà connus. Mais, et c’est étonnant à l’ère du désamour du diesel, trois de ces derniers sont des blocs diesels. Sur le même stand, Mercedes présente également son nouveau grand SUV GLE. Il a inventé le genre en 1997 et revient aujourd’hui sous la forme d’un engin aux lignes moins agressives. A l’intérieur, une immense dalle numérique couvre les deux tiers de la planche de bord. Sous le capot, les essence et diesel rivalisent avec un moteur hybride de 367ch. Enfin, le coffre est celui de tous les records puisqu’il emporte 825L.