Quelles sont les modalités les plus sûres pour acheter sa voiture ?

acheter sa voiture

Acheter un véhicule automobile est aujourd’hui chose facile. Le marché de l’occasion est vaste et les annonces sont consultables aisément en ligne. Néanmoins, l’investissement peut être conséquent et ne doit pas être pris à la légère. Lorsque le choix est arrêté sur un ou plusieurs modèles, reste à finaliser l’achat. Voici quelques conseils pour un achat plus sûr.

Prévoir son budget

Sachez qu’un vendeur voudra s’assurer que vous disposez bien du budget nécessaire avant de conclure la vente. A moins que vous ne disposiez déjà du montant requis, votre banque ou des organismes de crédit pourront vous proposer des solutions de financement adaptées à votre situation. Toutefois, hormis la question du financement, posséder un véhicule suppose des frais annexes comme l’entretien, l’assurance ou encore le carburant. D’où l’importance de bien se préparer avant d’acheter sa voiture. Même si vous payez comptant, certains véhicules ont des prix de revient kilométriques importants et le budget final peut se révéler plus conséquent que prévu. L’achat doit donc être mûrement réfléchi.

Prendre contact avec le vendeur

Acheter sa voiture auprès d’un professionnel est généralement plus sûr. A l’inverse l’acquisition d’un véhicule auprès d’un particulier peut parfois se transformer en cauchemar. Refusez d’emblée toute démarche en ligne sans avoir rencontré le vendeur. Les sites de petites annonces sont en effet devenus le terrain de prédilection de nombreux escrocs. Annonces fictives, prix anormalement bas, vendeurs se trouvant à l’étranger, demande de la part de l’acheteur d’un paiement par virement international… Bref, toute la panoplie y est. Ne donnez aucune suite à ce genre de transactions car il s’agit à coup sûr d’une arnaque.

Il est important, voire obligatoire de rencontrer physiquement le vendeur et de s’assurer également de la présence du véhicule en question. En plus de se faire une idée de son interlocuteur, cela permet également de vérifier que le véhicule correspond bien à la description qui en a été faite.

Le paiement

Sachez que depuis septembre 2015, dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent, le gouvernement a limité les paiements en espèces à 1 000 € lorsque l’une des deux parties est un professionnel. Cette règle ne s’applique pas que dans l’automobile mais dans tous les domaines commerciaux. Si les transactions entre particuliers ne sont pas plafonnées pour le moment, un écrit est fortement recommandé en cas de montant supérieur à 1 500 €. Cela prouvera la remise effective des sommes versées.

Le chèque de banque reste cependant le moyen le plus sûr en matière de transaction automobile. Outre la traçabilité qu’il vous apporte, ce moyen de paiement rassurera également le vendeur.

Les formalités administratives

La vente d’un véhicule s’accompagne également de formalités administratives obligatoires. Le professionnel s’occupe en général de toutes ces formalités.

En cas d’achat à un particulier, il est indispensable de vérifier la présence des documents suivants :

  • Le certificat d’immatriculation ou carte grise
  • Le certificat de non gage (datant de moins d’un mois)
  • Le rapport de contrôle technique (datant de moins de 6 mois)
  • Le certificat de conformité en cas de véhicule provenant de l’étranger
  • Le certificat de cession

Gardez à l’esprit que c’est vous qui aurez la charge d’établir la nouvelle carte grise à votre nom, et que tout document manquant sera source de problèmes.

Astuces : Le certificat de non gage vous permettra d’une part de vérifier que le véhicule n’est pas volé, et d’autre part de vous assurer qu’il ne fait l’objet d’aucune opposition.

Important : Votre véhicule doit être assuré au moment où vous le prenez en compte. Certains acheteurs pensent à tort pouvoir circuler sous couvert de l’assurance de l’ancien propriétaire le temps de souscrire un nouveau contrat. En cas d’accident ou d’incident, vous ne serez pas couvert.

Partagez l'article sur :