Marché automobile 2020 : les voitures d’occasion ont résisté

Seulement 1.65 millions de véhicules neufs ont été vendus dans l’Hexagone en 2020, un chiffre plus revu depuis 1972. En revanche, les voitures électriques ont atteint un record historique sur la marché automobile et les ventes de voitures d’occasion ont bien résisté.

marché automobile

Entre les fermetures de points de vente automobile, mais aussi des usines et l’attentisme des consommateurs lié à la crise sanitaire, les ventes de véhicules particuliers neufs se sont effondrées de 25,5 % l’an dernier. Conséquence de la crise sanitaire liée au Covid-19 : seulement 1.65 million d’autos neuves ont été vendues en France, un chiffre jamais vu et qui correspond à la première partie de la décennie 1970 lorsque la Simca 1100, la R12 et la R5 étaient les modèles les plus vendus, que l’Hexagone comptait 18 millions d’habitants de moins qu’aujourd’hui et que les ménages possédaient rarement plusieurs voitures. Selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le secteur automobile a perdu en 2020 plus de 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires par rapport à ce qu’il avait gagné en 2019. Le mois de décembre n’a pas fait exception en enregistrant une nouvelle baisse de 12 % par rapport à décembre 2019. Un recul du marché automobile inouï portant à dix le nombre de mois en négatif.

DS : la marque qui a le mieux résisté

Les constructeurs français PSA (-25%) et Renault (-22,7%) ont légèrement mieux tiré leur épingle du jeu en 2020 comparés aux constructeurs étrangers. Seuls les japonais Toyota et sud-coréen Hyundai ont un peu limité la casse en affichant des reculs de 12 % et de 13 %. Chez PSA, les marques Peugeot (- 20,5 %) et DS (- 17,4 %) ont moins souffert grâce à leurs gammes rajeunies, notamment les 208, 2008 et DS3 Crossback. Citroën (- 30,8 %) et Opel (- 34,5 %) ont davantage pesé sur la trajectoire commerciale du groupe, sur le point de fusionner avec l’italo-américain FCA (Fiat-Chrysler). DS est la marque qui a le mieux résisté (-17,4% ; part à 1,3%) grâce à la phase de lancement de la DS3 Crossback. Plusieurs marques importées sont parvenues à limiter les dégâts, avec des baisses inférieures à 20% : Skoda (-18,2%), Mini (-19,4%), Toyota (-11,8%), Kia (-13,3%), Hyundai (-13,5%) et Lexus (-17,4%). D’autres marqué ont accusé le coup et enregistré des baisses bien supérieures à la moyenne du marché automobile national : Fiat (-40,9%), Jeep (-44,7%), Smart (-83,9%) et Jaguar (-63,3%).

Record de vente historique pour les voitures électriques et hybrides

Dans un marché automobile en berne, les ventes d’autos électriques et hybrides ont, en revanche, décollé. Au total, 110 913 véhicules électriques (contre 42 764 en 2019) et 243 666 véhicules hybrides (125 436 en 2019), dont 74 590 hybrides rechargeables (18 592), se sont écoulés en 2020. Les modèles électriques représentent désormais 6,7% du marché automobile des voitures neuves en France (part de 1,9% fin 2019) et les PHEV une part de 4,5% (0,8% en 2019). Une croissance qui devrait se poursuivre grâce à la reconduction du bonus écologique jusqu’au mois de Juin. L’envolée des ventes de voitures électriques s’explique à la fois par la hausse des bonus à l’achat mise en place au début de l’été 2020 qui les ramènent presque au prix des thermiques (sans oublier l’économie réalisée à la pompe), ainsi que par la pression des constructeurs incités à pousser les ventes de véhicules moins émetteurs de CO2 afin de respecter les normes européennes de plus en plus contraignantes. Les voitures à batteries entrent ainsi dans les mœurs.

Marché automobile d’occasion : un repli limité

Malgré le confinement, les ventes de voitures d’occasion ont peu chuté et se sont même accrues au mois de novembre 2020 (4 fois plus de ventes VO qu’en avril dernier). Au total, le marché automobile de seconde main a enregistré une baisse de 3.9% seulement quand celui du neuf a chuté de 25.5%. Les modèles d’occasion de plus de cinq ans et de plus de dix ans sont ceux qui s’écoulent le mieux. Les segments des VO les plus récents (1-2 ans) font, en revanche, grise mine. La faute principalement au manque de modèles.