Louer votre auto en 5 leçons

Depuis 5 ans, louer sa voiture plutôt que de l’acheter est devenu un phénomène incontournable. La propriété n’est plus la norme, y compris sur le marché de l’occasion. En 2017, les particuliers ont acquis un peu plus d’un million de véhicules et, selon le cabinet Dataneo, 32% de ces autos ont été financées en LOA (Location avec Option d’Achat). Quels sont les avantages de cette formule en vogue ? Et quelles en sont ses limites ? Réponses en cinq points avec l’expert du jour : Eric Foucher, directeur de la concession Toyota d’Auxerre, qui mesure d’année en année, le succès grandissant de la formule dans son showroom.

1/ Passer au volant d’une voiture qu’on n’aurait jamais pu acheter comptant

Grâce à la LOA, les autos premium deviennent plus accessibles. D’ailleurs, l’usage de la LOA est intensif chez les marques premium comme Mercedes (49.5%), Mini (51%), BMW (56%), Audi (40%) et Tesla (57%), le champion de cette utilisation. Avec 30% de ses voitures financées en LOA l’an dernier, Eric Foucher constate que cette formule de location est de plus en plus plébiscitée chaque année dans son showroom. «Comme pour leur smartphone, les clients veulent un forfait mensuel. A l’instar des voyages où l’on propose des formules tout compris, les gens optent pour un package qui les rassure et les tranquillise. La LOA est le financement qu’on utilisera bientôt le plus dans ma concession à l’image des marques premium allemandes qui ont une véritable culture LOA».

2/ Un budget maîtrisé

« En dehors du carburant, pas de mauvaise surprise : le client sait à quel budget mensuel s’attendre », décrit Eric Fouchet. La LOA permet de maîtriser son portefeuille. Si, auparavant, le tarif du leasing était très élevé, les loyers proposés aujourd’hui permettent de « capter le client ».

3/ Package sérénité

Contrat d’entretien, extension de garantie, assurance tout risque, garantie perte financière… Les concessionnaires proposent des packages permettant aux clients de rouler en toute sérénité. « Dans ma concession Toyota, décrit Eric Foucher, on préconise le package sans les pneus car nos clients n’effectuent pas tous le même nombre de kilomètre et n’usent donc pas de la même façon leurs pneus ».

4/ Changer d’auto tous les 3 ans

En LOA la valeur de reprise (ou option d’achat) est définie à la signature du contrat ce qui permet de ne pas se soucier de la décote du véhicule. Le client a le choix en fin de contrat : restituer le véhicule au concessionnaire et changer de véhicule en renouvelant le contrat de LOA ou bien conserver la voiture en levant l’option d’achat. La durée moyenne d’une location est de 3 ans. Changer régulièrement de véhicule est l’un des avantages les plus appréciés des locataires.

La LOA présente des avantages mais il convient de prêter attention à certains points. Il faut ainsi veiller à bien respecter le kilométrage annuel prévu à la signature du contrat ainsi que les recommandations constructeur d’entretien du véhicule. Sans quoi des pénalités pourront être retenues à la restitution du véhicule.

5/ Location ou crédit ?

Quel est le plus avantageux ? Le loyer d’une LOA sera souvent moins élevé qu’une mensualité en crédit pour un même véhicule. Attention cependant à comparer les offres en détail en vérifiant notamment les conditions d’apport, de durée, de kilométrage et les éventuelles prestations incluses.

Le kilométrage est un élément à prendre en compte. Un kilométrage annuel élevé augmentera votre loyer en LOA mais n’aura aucun impact sur la mensualité de votre crédit. La LOA peut ainsi s’avérer moins avantageuse si vous êtes un gros rouleur.

Il convient donc de bien comparer les différentes offres et de bien définir ses besoins et son usage avant de se décider. Reste que la LOA est de plus en plus plébiscitée par les automobilistes car comme le précise Eric Foucher «le client acquiert une certaine sérénité d’esprit puisqu’il sait combien va lui coûter son auto».