L’évolution du marché de l’occasion

EVOLUTION-MARCHE-OCCASION

À l’instar des produits de consommation courante, dont la vente explose en seconde main, le marché de l’automobile d’occasion est en constante évolution, en France comme en Europe d’ailleurs. Si autrefois il était quasiment indispensable de passer par un professionnel, les nouvelles technologies offrent aujourd’hui des moyens de communication permettant d’acquérir facilement une auto et de s’occuper soi-même des formalités administratives.

La situation économique

Il se vend en France trois fois plus de véhicules d’occasion que de voitures neuves. Quelles sont les raisons de cet engouement ? Le consommateur cherche désormais à acheter moins cher. L’automobile ne déroge pas à la règle. L’augmentation du prix des autos neuves, une situation économique difficile, des emplois instables, font que le marché de l’occasion s’accroît d’année en année. Occasions récentes dont la cote décroît fortement les premières années, voitures « premium » à bas prix : les mentalités ont changé, surtout chez les plus jeunes. De plus, l’acquisition d’une automobile n’est plus un achat à long terme. Les statistiques démontrent en effet que la majorité des véhicules d’occasion se revendent au bout de quelques années seulement. La volonté de ne pas perdre trop d’argent à la revente et l’envie de renouveler régulièrement sont à présent ancrées dans les esprits des jeunes consommateurs.

Des véhicules plus fiables

Si les véhicules de cinq à sept ans étaient encore boudés il y a une dizaine d’années, le parc automobile français a aujourd’hui une moyenne d’âge de neuf ans, avec une forte augmentation des ventes de voitures de plus de dix ans. Pourquoi ?

En plus des raisons économiques déjà abordées, la fiabilité des autos s’est nettement améliorée. Moteurs performants, selleries de meilleure qualité, carrosserie aluminium pour certaines, peintures résistantes, bref nos véhicules actuels vieillissent beaucoup mieux. Il n’est d’ailleurs pas rare d’apercevoir des véhicules de dix ans dans un état proche du neuf. Et cette tendance profite notamment aux voitures haut de gamme, qui, malgré un certain âge ont encore de belles années devant elles. Le tout pour le prix d’une petite auto neuve et avec une décote très faible lors de la revente. Conduire une belle voiture sans dépenser trop : eh oui, les mentalités changent !

Le prix des voitures neuves en forte augmentation

Super équipées, sûres, fiables, modernes, belles, connectées, nos autos évoluent et leur prix aussi. Avec l’arrivée de nouvelles technologies embarquées, les modèles actuels ont nettement progressé. Aide au stationnement, assistance à la conduite, lecture de la signalisation, détecteur de collision : voilà des exemples de ce que proposent les constructeurs aujourd’hui. Fruit de longues années de recherches, tous ces progrès ont un coût. Avec des tarifs souvent inabordables pour les plus jeunes, la tendance est de se tourner vers l’occasion. L’acheteur préférera faire l’impasse sur certains de ces équipements pour pouvoir acquérir une auto moins chère.

L’augmentation des ventes entre particuliers

La vente entre particuliers a explosé avec l’arrivée du multimédia. Annonces en ligne, envoi instantané de photos par courriel, communication rapide : l’achat d’un véhicule d’occasion est aujourd’hui d’une facilité déconcertante. Les véhicules se négociant généralement à tarifs inférieurs entre particuliers, l’acheteur boude de plus en plus les concessions, quitte à se passer d’une garantie, du moment qu’on paie moins cher. La raison l’emporte de plus en plus sur l’achat plaisir.

Le parc automobile actuel vieillit chaque année un peu plus. Cet engouement pour le marché de l’occasion est, certes, un témoin du progrès réalisé par les constructeurs en matière de longévité. Mais il tend à démontrer également un certain pessimisme vis-à-vis d’une situation économique quelque peu dégradée.