Les points à contrôler avant d’acheter une voiture d’occasion

controle-voiture-occasion

Vous avez repéré une jolie voiture d’occasion ? Certes, la tentation est grande d’en prendre le volant sans tarder, surtout s’il s’agit du modèle que vous avez tant cherché. On dit souvent que l’amour rend aveugle un adage que l’on pourrait également utiliser dans le monde automobile. Effectivement, si une carrosserie étincelante peut en faire craquer plus d’un, ce n’est pas une raison pour acheter les yeux fermés. Découvrez comment vérifier une voiture d’occasion pour éviter les mauvaises surprises.

L’aspect extérieur

Une belle carrosserie peut occulter des défauts pas toujours décelables au premier coup d’œil. En premier lieu, il est indispensable de venir voir un véhicule d’occasion en plein jour et par temps sec pour que les éventuels défauts ne puissent être masqués par la pénombre ou la pluie. Vérifiez l’existence de rayures, de traces de frottement, de différences de teinte – qui pourraient indiquer des travaux de carrosserie importants. Profitez-en pour vérifier toutes les ouvertures en jetant un coup d’œil sur l’état des joints. N’oubliez pas les vitrages ainsi que l’état des éléments d’éclairage et de signalisation qui coûtent cher à remplacer. Pensez à contrôler les pneus, ils doivent avoir des sculptures apparentes sur toute leur surface.

Bon à savoir : généralement, l’aspect extérieur d’une voiture d’occasion en dit long sur son entretien. 

 

L’habitacle

L’habitacle est également un point crucial à vérifier, car son état peut vous donner de bonnes indications par rapport aux informations données par le vendeur. Des sièges affaissés, des pédales très usées, un volant dégarni, un levier de vitesses dont les chiffres sont à peine visibles sont des signes d’usage intensif, souvent indicateurs d’un kilométrage élevé, pas forcément en rapport avec celui du compteur. Par ailleurs, pensez à vérifier minutieusement les éléments électriques (vitres, fermeture centralisée…) et de confort (radio, climatisation…). De plus, odeurs persistantes, traces de brûlures ou taches sur la sellerie seront non seulement désagréables pour vous-même, mais deviendront un obstacle si un jour vous décidez de revendre l’auto.

L’entretien

Acheter une auto dont l’entretien a été négligé vous expose à des risques de pannes. Sachez également que certains vendeurs se débarrassent de leur voiture avant l’arrivée d’échéances d’entretien importantes, comme la courroie de distribution dont le remplacement est très onéreux. Pensez donc à bien vérifier l’état d’entretien en vérifiant le carnet d’entretien. À défaut, les factures d’entretien.

Bon à savoir : si le vendeur n’est pas en mesure de justifier des opérations de maintenance qu’il avance, il est préférable de ne pas donner suite. 

 

Les documents

Le vendeur est tenu de vous présenter :

  • La carte grise : vérifiez qu’elle soit bien établie à son nom et pas déjà barrée,
  • Un rapport de contrôle technique de moins de six mois : cette obligation s’applique au vendeur et non à l’acheteur,
  • Le carnet d’entretien ou à défaut les factures des différentes réparations.

Bon à savoir : au besoin, vous pouvez également comparer le numéro de série figurant sur la carte grise avec celui du véhicule (généralement dans le compartiment moteur).

 

Essai routier impératif

N’achetez jamais une voiture d’occasion sans l’avoir essayée. Si le vendeur vous le refuse, ne poursuivez pas la visite. Lors de l’essai, profitez-en pour : écouter le moteur, engager tous les rapports, accélérer, freiner énergiquement pour analyser la trajectoire, tester l’embrayage. N’hésitez pas à emprunter des itinéraires variés – route, autoroute, voie express… Soyez attentif à tout bruit suspect, déport lors d’un freinage, difficulté à passer les vitesses ou problèmes liés à l’accélération.

Il est impératif de savoir comment acheter une voiture d’occasion sans se faire avoir, les escrocs, beaux parleurs et vendeurs peu scrupuleux faisant malheureusement partie du paysage. Au moindre doute, que ce soit au niveau de l’entretien, de l’absence de documents – notamment la carte grise – ou d’informations peu cohérentes de la part du vendeur, n’hésitez pas à mettre fin à la transaction. Ne cédez pas à la tentation, à l’euphorie qui vous gagne devant un véhicule convoité. En cherchant un peu, vous trouverez forcément l’occasion rêvée.