Le Peugeot 3008 se retaille les griffes

Lancé en 2016, le Peugeot 3008, le crossover best-seller du Lion, se refait une beauté de mi-carrière pour mieux affronter le Volkswagen Tiguan et le Renault Kadjar, ses concurrents en Europe et en France.

Peugeot 3008

L’exercice est plus que délicat : comment transformer le best-seller Peugeot 3008, sans pour autant le dénaturer, tout en le faisant évoluer, pour que ça se voit, sans avoir à chambouler le chaînes de montage ? C’est peut-être un poil complexe, mais ce sont les injonctions contradictoires auxquels ont été soumis les designers Peugeot qui se sont penchés sur le restylage du Peugeot 3008 qui débarque ces temps-ci. Pensez donc, 4 ans après son arrivée, le SUV compact est le leader de la catégorie en France et pas loin du premier (le Volkswagen Tiguan) dans le reste de l’Europe. Pas question donc d’esquinter la poule aux œufs d’or concurrent du Renault Kadjar. Pas question non plus de chambouler une auto qui obligerait les usines à remplacer les robots qui la fabriquent. 

Le Peugeot 3008 transfigure sa face avant

Alors l’équipe a planché et s’en parfaitement bien tiré. Le restyle du Crossover se voit, et se démarque de la concurrence, et à peu de frais. A l’avant, les sabres lumineux à LED font leur apparition. Ces dents de lion géantes sont déjà présentes sur la 208 et la 508, et ils apparaissent donc sur ce 3008. D’astucieuses ailettes prolongent également la calandre et elles donnent l’heureuse impression d’élargir la voiture. A l’arrière, les feux, toujours en forme de griffe, pour ceux qui n’auraient toujours pas compris qu’on est bien chez Peugeot, prennent du relief. Et c’est bien tout ce qui change dans ce restylage. Ou presque. A l’intérieur, la planche de bord conserve son originalité inspirée de l’aviation. Mais aussi son instrumentalisation au-dessus du volant, le fameux i-cockpit, qui coupe la vision des compteurs pour les grands gabarits. Des compteurs toujours numériques, même si leur contraste, c’était le défaut du 3008 Phase 1, a été amélioré. Autre amélioration : l’écran multimédia augmente sa taille et passe à 10 pouces sur les versions haut de gamme de ce nouveau millésime.

Tenue de route et confort

Pour autant, et malgré ces menus changements, le Peugeot 3008 reste égal à lui-même. C’est toujours l’un des meilleurs de la catégorie. Avec un compromis entre la tenue de route et le confort inégalable (pour un SUV du moins). Sa qualité de fabrication est au niveau de son concurrent le Volkswagen Tiguan et sa politique de moteurs à 3 cylindres porte ses fruits puisque les blocs 130 essence et diesel sont exempts de malus. Les moteurs plus énergivores, les mazout et sans plomb de 180ch devraient d’ailleurs disparaitre en fin d’année et le Lion ne conservera plus alors que ses deux moteurs hybrides rechargeables de 225 et 300ch au sommet de la gamme, toujours sans l’ombre d’un malus. 

Au volant du Peugeot 3008 restylé

La version HYbrid 225 épaule toujours le 1.6 PureTech de 180 ch par un électromoteur de 110 ch (logé dans la boîte automatique à huit rapports), relié une batterie lithium-ion de 10,8 kWh utiles. En mode 100 % électrique, le 3008 prend avec fluidité de la vitesse jusqu’à 135 km/h maxi et peut parcourir 45 km sans consommer une goutte d’essence. En mode Sport, la réponse à accélérateur est dynamisée et la direction plus ferme. Grâce au cumul des motorisations (225 ch au total), les relances sont bonnes malgré le surpoids de 330 kg par rapport au PureTech 180 qui rend forcément le châssis moins agile dans les virages. Ainsi équipé, et même suréquipé, puisque le 3008 adopte la détection nocturne d’animaux et de piétons, et un maintien dans la voie amélioré, le crossover star est reparti pour quelques années de succès supplémentaires.

Peugeot 3008 d’occasion : un bon plan

Truffé de talents, ce 3008 restylé n’a pas pour autant démodé l’ancienne version, qui reste un excellent choix et affiche des tarifs forcément discount sur les exemplaires d’occasion à retrouver sur Vivacar. Le nouveau millésime est évidemment plaisant à conduire et un peu plus moderne côté équipement, mais l’ancien Peugeot 3008 demeure une référence. Si le SUV sochalien vous plaît, foncez, car il y a de bonnes affaires à faire, notamment  en LOA…

Tarif nouveau Peugeot 3008 : à partir de 31.050 euros

Partagez l'article sur :