Le jeu Pokémon Go et ses dangers en voiture

Le 24 juillet, Pokémon Go, le nouveau jeu en réalité augmentée est sortie en France. Ce jeu sur smartphone permet à ses adeptes d’attraper des Pokémon dans les quatre coins de l’hexagone. Pour collectionner le plus de créatures possible, certains joueurs n’hésitent pas à les traquer même en conduisant. Une pratique dangereuse et hautement verbalisable.

Un accident de la route n’est jamais bien loin

Le jeu Pokémon Go et ses dangers en voiture

Véritable phénomène de société, Pokémon Go compte de plus en plus d’adeptes. Captivant et addictif, ce jeu qui mélange vie réelle et monde virtuel n’est pas sans danger pour les usagers de la route.  Absorbés par le jeu, certains conducteurs viennent à en oublier les règles élémentaires de sécurité. Les Pokémon apparaissant parfois sur les voies routières, les dresseurs virtuels n’hésitent pas à brandir leurs smartphones au volant pour les attraper. Concentrés sur leurs mobiles, les conducteurs n’arrivent pas à anticiper les dangers et les obstacles qui eux sont réels, provoquant dans les cas les plus dramatiques des sorties de route et des collisions. Pour cette raison, jouer à Pokémon Go en conduisant est considéré comme aussi dangereux que l’envoi de SMS au volant.

Des messages de sensibilisation sont diffusés

En France, les accidents de voiture causés par le mauvais usage de Pokémon Go se multiplient. À Besançon, un jeune homme de 22 ans a percuté un muret parce qu’il focalisait son attention sur un Pokémon et non la route. Dans l’Aisne, une femme a perdu le contrôle de son véhicule en tentant d’attraper un petit monstre de poche. Pour inciter les joueurs à la prudence, la gendarmerie et la police nationale multiplient les messages de sensibilisation et de prévention sur les réseaux sociaux. La société Niantic qui a développé le jeu s’est engagée à ne pas poser des Pokémon aux abords des autoroutes pour limiter les accidents dramatiques. Cependant, on est en mesure de se demander si cette mesure est suffisante. Il serait préférable que le jeu dispose d’un système de blocage pour empêcher les gens de jouer lorsqu’ils sont en voiture. De plus, la géolocalisation des Pokémon devrait être plus fine pour permettre aux joueurs de respecter le Code de la route.

Des sanctions sont prévues

L’utilisation d’un téléphone portable au volant d’un véhicule constitue une infraction routière. Le simple fait de prendre en main son smartphone pour consulter la jauge de batterie est même répréhensible par la loi. Jouer à Pokémon Go sur son mobile au volant expose le conducteur aux mêmes sanctions. Le dresseur virtuel verbalisé par la police ou la gendarmerie peut écoper d’une contravention de classe 4. Au minimum, trois points seront retirés de son permis et il devra s’acquitter d’une amende de l’ordre de 135 euros. Cette sanction peut être révisée à la hausse selon les circonstances. Par exemple, un jeune conducteur de 22 ans qui a percuté un muret en jouant à Pokémon Go a reçu 3 contraventions de 4e classe et 6 points ont été retirés de son permis de conduire. On ne saurait que trop vous conseiller de décrocher de ce jeu au volant. Si le Pokémon est virtuel, l’accident sera on ne peut plus réel.

Partagez l'article sur :