Le GP de formule E à Paris

Formule E Paris

Après Pékin, Londres et Berlin, c’est au tour de Paris d’accueillir Le GP de Formule E. Cette course automobile 100 % électrique s’est déroulée le samedi 23 avril 2016, autour de l’hôtel des Invalides.

Le GP de Formule E, qu’est-ce que c’est ?

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, le GP de Formule E est une course automobile similaire à la course F1, à la seule différence que les bolides sont tous électriques. Ce championnat a été mis en place en 2014 par la Fédération internationale de l’automobile. Le succès de cette course tient en premier lieu à son caractère écologique : les voitures de course électriques sont moins polluantes. La Formule E tire également son charme du décor de carte postale choisi pour accueillir les compétitions. En effet, les courses se déroulent dans les plus belles villes du monde qui, le temps de l’événement, mettent en place des circuits éphémères qui répondent aux normes de la Formule 1. Pour la première fois, la formule E fait une étape dans la Ville Lumière, l’occasion pour la Mairie de Paris de mettre en place un circuit inédit autour du prestigieux hôtel des Invalides. Il a fallu en tout neuf jours pour goudronner la route pavée et ériger des murs en grillage pour permettre aux spectateurs de regarder en toute sécurité ce spectacle inédit.

Le GP de formule E de Paris, un événement très attendu

Formule E ParisMalgré une température peu clémente, aux alentours de 9 degrés, la foule était au rendez-vous. Le Premier ministre Manuel Valls en compagnie du ministre des Sports Patrick Kanner  ainsi que la Maire de Paris, Anne Hidalgo, ont eux aussi défié le froid pour assister à ce grand événement. Tout comme les 18 pilotes de la compétition et les quelque 15 000 spectateurs, ils ont fait la découverte inédite du circuit qui a fait le tour des beaux quartiers. Le parcours débute ainsi sur le Boulevard des Invalides, passe par l’esplanade des Invalides, la place Vauban et la rue de Grenelle. Il y a en tout près de 2 km de circuit dont 14 virages que les pilotes ont commencé à apprivoiser durant les premiers essais libres, à 8 heures du matin. Le coup d’envoi de la véritable course est donné à 16 h 04 précise.

Un spectacle époustouflant

Les pilotes qui ont participé à cette course ont offert un spectacle exceptionnel avec leur monoplace filant à une vitesse de 200 km/h. Le spectacle est d’autant plus impressionnant que les voitures font beaucoup moins de bruits, au point que les spectateurs ne les entendent pas arriver. La compétition a été dominée par le brésilien Lucas Di Grassi au volant de son Audi Abt électrique. Le Français Jean-Éric Vergne et sa DS Virgin sont arrivés à la deuxième place. À cinq tours de la fin, Buemi et Prost, tous deux au volant d’une Renault, se sont hissés à la troisième et à la quatrième place suite à une erreur de Sam Bird. Tout s’est donc déroulé pour le mieux outre l’accident en queue de peloton qui a nécessité l’intervention de la voiture de sécurité.

Partagez l'article sur :