Essence : de la raffinerie de pétrole au réservoir de votre voiture

Penurie-essence-header

L’essence emprunte un long parcours avant d’arriver au réservoir de votre voiture. Connaître ce circuit de production et de distribution permet de mieux comprendre comment les blocages peuvent amener à une pénurie d’essence.

L’exploration du pétrole

L’essence n’est pas un produit fini, disponible à l’état brut sur le marché. Votre carburant est fabriqué à partir de pétrole extrait du sol par un système de forage ou d’excavation. Le pétrole brut est inexploitable en tant que tel, et doit subir différents traitements pour être transformé en carburant. Territoire pauvre en pétrole, la France importe plus de 70 millions de tonnes de produit brut chaque année. En provenance de l’Arabie saoudite ou des pays de l’ex-URSS, le pétrole arrive par bateau aux ports du Havre, de Saint-Nazaire et de Marseille.

Le raffinage du pétrole

Le pétrole brut est transformé en essence et en diesel dans des raffineries concentrées dans le Nord-Ouest et le Sud-Est, près des ports du Havre et de Marseille. Alors qu’on en répertoriait une vingtaine en 1970 et une douzaine en 2009, la France ne compte plus que 8 raffineries en 2015. Total possède 5 raffineries, les deux plus importantes situées à Gonfreville-l’Orcher et Donges. Esso en possède 2 implantées à Gravenchon et à Fos-sur-Mer. L’unique raffinerie d’Ineos est implantée à Lavéra. Comme la France n’a pas la capacité de raffiner suffisamment de pétrole pour couvrir l’ensemble de la demande, elle importe également plus de dix millions de tonnes de pétrole déjà raffiné.

La distribution de l’essence

Une fois le raffinage du pétrole effectué, l’essence obtenue est acheminée dans 189 dépôts de carburant grâce à un réseau d’oléoducs, par camion ou train. Chaque société de distribution ajoute des additifs et des détergents pour répondre à une charte qualité produit. Différentes analyses sont également réalisées pour garantir la conformité de l’essence aux réglementations du pays et aux exigences de l’industrie automobile. Ensuite, le carburant est livré aux 12 000 stations-service françaises pour être distribué aux automobilistes. Le transport se fait via des camions dotés de plusieurs compartiments pour éviter que les différentes catégories d’essence ne se mélangent.

Grève 2016 : l’essence est bloquée dans les cuves

En raison des mouvements sociaux de 2016, les huit raffineries françaises sont en grève, menant à une pénurie d’essence progressive. L’essence reste bloquée dans les cuves. On estime que Total perd environ 45 millions d’euros par semaine. Le blocage se fait également au niveau des dépôts, certains pouvant contenir 10 000 m3 de carburant. C’est ainsi que les stations-service se sont progressivement asséchées. La pénurie a touché plus d’une station-service sur trois. Certains départements comme l’Eure ont réagi en limitant la vente de carburant en station-service à 30 litres par véhicule. Certaines stations ont été réquisitionnées par les préfectures pour permettre aux véhicules des services de secours et des forces de l’ordre de continuer à fonctionner.

Ce que tout le monde ne sait pas, c’est que le gouvernement dispose également de stocks d’essence stratégiques. Comme la France est membre de l’Agence internationale de l’énergie, elle a l’obligation de disposer d’au moins 90 jours de réserve de carburant pour parer à une éventuelle pénurie. Cependant, ces stocks sont conservés dans des raffineries ou des dépôts également bloqués par les grévistes, et ne sont donc pas non plus accessibles.

Partagez l'article sur :