Essai Opel Combo Life

Le nouveau Combo troque sa plateforme d’origine Fiat contre celle de PSA, puisque l’Allemand fait désormais partie du groupe français. Et bien lui en a pris : plus léger, mieux tenu sur la route, il est également mieux insonorisé et plus confortable.
Côté moteur, c’est l’embarras du choix : pas moins de cinq blocs se disputent la faveur des familles : trois diesels, en version 75, 100 et 130 ch, ainsi que deux essence, en 110 et 130 ch. Vu la destination de l’engin, prévu pour embarquer les familles nombreuses et leurs bagages, le diesel de 130ch est recommandé, notamment à cause de son excellent couple.
Au niveau des équipements, le Combo n’a rien à envier aux monospaces et autres berlines, puisque, selon les gammes, il propose la climatisation bi-zone, la caméra de recul, le régulateur actif et même le volant chauffant.
Enfin, au niveau des tarifs, le Combo est un peu moins cher que son cousin Peugeot Rifter et se situe donc dans des zones tarifaires approchantes des quelques monospaces qui subsistent sur le marché. Mais ces derniers n’offrent pas son épatante habitabilité.