Les différents modes de financement de votre voiture d’occasion

financement-auto-header

Le marché de l’automobile est en constante évolution et les constructeurs cherchent en permanence à rendre leurs voitures plus sûres, plus économiques, et de plus en plus « intelligentes ». Mais tout ceci a un coût et le prix de nos véhicules s’en ressent, y compris en occasion. Pour changer de voiture, des solutions existent afin de financer ce genre d’achat sans plomber son budget.

Le prêt affecté

Destiné à financer uniquement votre véhicule, la vente sera conditionnée par l’obtention de ce prêt. Le prêt affecté peut vous être proposé directement par le concessionnaire. Vous pouvez également vous adresser à votre banquier ou à l’organisme financier de votre choix.

À retenir :

– La vente sera automatiquement annulée en cas de non-obtention de prêt.

– Le prêt affecté reste l’un des principaux modes de financement utilisés en automobile, car il tend à protéger l’acheteur en conditionnant la vente à l’obtention du financement.

Le prêt à la consommation

Également appelé « prêt personnel », l’argent demandé n’est pas directement affecté. Il peut éventuellement servir en totalité ou en partie à une autre acquisition. Ce type de prêt est néanmoins un peu plus risqué, car les sommes peuvent éventuellement servir à un achat différent de celui pour lequel le financement a été initialement sollicité. Le risque de surendettement n’est pas exclu.

Exemple :

Vous contractez un prêt de 10 000 € pour acheter un véhicule d’occasion, mais vous décidez finalement d’acheter une auto à 5 000 €. Si la voiture est hors d’usage avant la fin du prêt, vous devrez continuer à payer un véhicule que vous ne pourrez plus utiliser.

 

La location longue durée ou LLD

La location longue durée – ou LLD – est depuis peu disponible pour les véhicules d’occasion. Formule avantageuse, elle permet de financer un véhicule récent avec de faibles mensualités. De plus, des services associés comme l’entretien et l’extension de garantie sont disponibles.

Sachez que la LLD impose un potentiel kilométrique limité, généralement défini à l’avance, et un changement de voiture au bout de quelques années.

Autrement dit, vous payez un loyer. Mais le véhicule ne vous appartient pas et les sommes versées le sont à fonds perdu.

À retenir :

– Mensualités plus faibles.

– Vous n’êtes pas propriétaire du véhicule.

– Restitution en fin de contrat.

La location avec option d’achat ou LOA

Semblable à la LLD, la LOA est également soumise à la mise en place d’un contrat. Les mensualités sont peu élevées et, cette fois, l’achat est possible en fin de contrat. Avec ou sans apport, cette formule de financement est relativement souple, mais la somme à payer reste élevée en cas d’achat final en raison des faibles mensualités précédentes.

À retenir :

– Faibles mensualités.

– Vous n’êtes pas propriétaire.

– Possibilité d’acquisition en fin de contrat.

Si les solutions de financement sont nombreuses, il convient cependant de trouver celle qui s’adapte le mieux à son projet. Certains acheteurs auront à cœur d’être propriétaires de leur véhicule, alors que d’autres privilégieront les services offerts par la location, notamment la possibilité de conduire une voiture récente avec de faibles mensualités. Bien sûr, le paiement comptant reste une solution privilégiée à condition de bénéficier des fonds nécessaires.

Partagez l'article sur :